Historiquement, Juillet a toujours été un mois à la con pour votre gourou auto-proclamé de la course à pied (au titre si brillamment trouvé : François le PAP de la CAP). Oui, Juillet, c’est ce mois où il commence à faire fichtrement chaud, où il n’y a plus de courses ni objectifs à court terme, si ce n’est soigner quelques blessures tenaces et essayer de limiter sa prise de poids. En Août, l’arrivée des courses de la rentrée commence à se faire sentir, donc on se remet à l’entraînement sérieux. Mais avant, non, c’est un peu du grand n’importe quoi, et si votre coureur favori ne s’enorgueillait pas d’un titre aussi ronflant, vous pourriez presque l’engueuler.

Lire la suite de