Saucony Xodus ISO 3, le test

Comment ça, plus de Peregrine en test ? Pourquoi suis-je passé sur la Xodus ? Après trois paires de Peregrine, je suis en effet “monté” sur le modèle le plus costaud de la gamme trail de la marque américaine. Alors verdict ?

Mon principal souci avec les Peregrines que j’ai adorées, c’est l’usure du mesh, qui donne des trous assez vite au niveau extérieur, à la flexion du petit orteil en gros. Et je voulais tester un peu plus d’amorti aussi. La version précédente de la Xodus était un peu trop mou, mais la Xodus ISO 3 me correspondant mieux, j’ai franchi le pas.

Les infos principales déjà :

  • Chaussure de trail pour terrain un peu technique
  • Drop de 4mm
  • Amorti conséquent (23 à 27mm), en Everun intégral
  • Mesh ISO de type “chaussette”
  • 400gr en taille 43
  • C’est le modèle le plus costaud chez Saucony

Premières impressions

La Xodus est une chaussure nettement plus renforcée que la Peregrine. Ca se sent dès qu’on la prend en main, c’est plus lourd. Le poids me faisait un peu peur, mais au final, en trail tranquille ou longue distance, je m’en satisfais pleinement. Ensuite il y a le chaussant ISO, c’était ma première paire avec ce mesh façon “chaussette”. C’est agréable à mettre au pied, et comfortable. A première vue, je suis satisfait, ça ne serre pas trop. Autre point pas critique du tout mais sympa, le look de la chaussure. En version noire et rouge, elle en jette pas mal sans faire dans les couleurs flashy. Pour que ma femme me dise qu’elles ont un look sympa, c’est vraiment que ça doit être le cas !

L’amorti est ferme mais pas trop mou, les crampons assez importants ne rendent pas la chaussure trop désagréable sur surface dure, le chaussant me correspond toujours bien (les Peregrine étaient vraiment un kif à ce niveau). Bref, bonnes premières impressions

Semelle et amorti

La semelle de la Xodus est un peu différente de celle de la Peregrine, mais pas autant qu’ à une époque. Même type de gros crampons, bien que la matière ne soit pas exactement la même. Entre mes Peregrine 8 et ces Xodus, je ne suis pas trop dépaysé. L’accroche est toujours très bonne, l’avant large, bref, je suis à la maison avec cette semelle. L’amorti est plus conséquent, ni mou ni trop ferme, et ça gomme évidemment plus les sensations de contact avec le sol. Ce n’est pas une pantoufle non plus, attention ! Sur route, la semelle de la Xodus n’est ni désagréable, ni franchement adaptée. Disons qu’on fait des portions de dur sans trop de souci, mais on commence à sentir et le poids de la chaussure et une semelle quand même plus typée terrain un peu technique.

Mesh et protection

Le haut de la chaussure m’a laissé un peu plus perplexe. Je découvre le chaussant ISO, et naïvement je n’ai pas cherché à ajuster mon laçage. La chaussure tient toute seule au pied, non ? Non, pas vraiment. Le maintient est quand même un peu plus lâche, et la chaussure est plus lourde, plus haute. Donc le pied est moins sécurisé, et quelques fois je suis passé un peu trop près d’une petite entorse je pense. Donc j’ai fini par ajuster le laçage comme il faut pour serrer un peu plus. En mode loisir, je peux enfiler la Xodus sans vraiment lacer ajusté, mais en mode trail, il faut serrer un minimum. La Xodus n’est pas le modèle le plus adapté à du trail technique rapide pour moi, on manque un peu de sensation sous le pied et il est moins sécurisant et précis.

Ce mesh assez épais n’est pas le plus aéré bien sûr, mais par contre, peu de petits cailloux entrent dans la chaussure, et elle ne prend pas trop l’eau. Donc à nouveau, bonne protection contre les éléments.

Enfin, après près de 700km avec ces Xodus, le mesh renforcé a vraiment fait ses preuves : aucun trou, pas d’usure vraiment marquée. J’avais déjà de sérieux trous dans mes Peregrine 6 et 8 à ce kilométrage ! Grosso modo, elles ne dépassaient pas les 500km sans commencer à se détériorer sérieusement. La Xodus est solide et protège mieux le pied.

Bilan

Au final, la Xodus répond à mon besoin : une chaussure plus costaude et plus amortie. Ce n’est assurément pas le meilleur modèle pour les petites sorties de 5 à 15km où on cherche à envoyer un peu sur terrain technique. Ca c’est le terrain de chasse de la Peregrine (surtout la 6 à l’époque, à voir sur la nouvelle version 10). La Xodus c’est le confort, l’amorti, la solidité, on l’emporte avec soi pour les sorties longues, en terrain difficile, et pour l’entraînement peinard. Le mesh ISO n’est pas mon plus grand kif, ça sécurise moins le pied, mais ça retient bien les saletés hors de la chaussure, et une fois le laçage ajusté, c’est confortable. Retirer un peu de poids à la chaussure reste une amélioration qui serait sympa, mais autrement, Saucony tient là un bon rapport qualité / prix !

Saucony Xodus ISO 3

130€ environ
9.1

PERFORMANCE ET FONCTIONNALITÉS

8.5/10

QUALITÉ DE FABRICATION

9.5/10

CONFORT ET ERGONOMI

9.0/10

LOOK

9.5/10

RAPPORT QUALITÉ/PRIX

9.0/10

Pros

  • Solide
  • Confortable et amortie
  • Très bonne accroche tout type de terrain
  • Belle gueule

Cons

  • Un peu lourde
  • Mesh ISO nécessite un laçage soigné
  • Acceptable sur bitume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.