Oui, j’ai inversé, parce qu’avec « Guerre et Paix » comme titre, faut assurer derrière. Et il y a une certaine logique à cet ordre. Cet article est en quelque sorte la réponse à la fameuse question « pourquoi je cours ». Il en a fallut du temps pour l’écrire. D’ailleurs je dois bien avoir deux ou trois brouillons d’articles avec ce titre. Mais là, c’est bon, je le tiens !

Lire la suite de

image

Ah mon bel étalon. Si ton maître était aussi performant que tu es beau ! Mène moi vers les cols du Cantal et les cimes du Paris Versailles en septembre.

Bientôt les nouvelles aventures du Captain CAP et son nouveau compagnon !

P.S. pour éviter toute confusion sur les prétentions de votre héros favori, notons bien que ce vélo n’est évidemment PAS celui du Captain CAP. Les pédales sont à lui. La bûche aussi.