A propos

Toi aussi tu aimes la course à pied ? Te promener en forêt le dimanche dans ton beau costume moulant Kalenji acheté en soldes chez Décathlon, ravi de dépasser enfin les 10km/h de moyenne pour frimer devant les coureuses ? Fier comme un bar tabac de pouvoir enfin dire « ouais, 10km, c’est rien, c’est un entraînement » ? Crottant tes belles chaussures de « traïl » parce que c’est à la mode et y a un esprit ?

Bon bien sûr, tu ne comprends pas encore tout quand on te parle de fractionné, de travail au seuil, de vitesse ascensionnelle, de PPG/PPS, de VMA. Au départ, tu t’en foutais un peu de toute façon, tu étais devenu « sportif ». Ça justifiait bien quelques bières de plus et une part de gâteau de temps en temps. Mais à force de se faire mettre minable par des braves dames de deux décennies plus âgées que toi sur ces courses du Dimanche où tu t’inscris pour arborer fièrement ton t-shirt « Finistère », tu commences à te dire que tu cours sûrement comme un goret.

Et quand tu débarques dans les forums pour sportif pour t’entendre dire que « le marathon en plus de 3h, c’est de la randonnée », et « 900m de D+ ? C’est hyper roulant ! », tu te sens seul et abandonné de tous. Et bien rassures toi, tu n’es pas seul ! Il y a d’autres coureurs du Dimanche, solitaires et sans club, qui ne pigent rien à toutes les fonctions de leur Garmin ni comment fixer des bâtons sur leur sac Salomon à 150€.

Tu te reconnaîtras sûrement un peu dans Pasaprèspas, le site des coureurs artisans qui n’en veulent. Le site qui cherche à répondre à LA fameuse question qu’on pose tout le temps à tout bon coureur qui se respecte : « mais pourquoi tu fais ça ?!? ».

Et bien, si tu lis ce blog, il y a de bonnes chances que tu n’aies pas plus la réponse qu’au début ! Mais tu te sentiras moins seul.

L’auteur :

Champion émérite de course à pied et traileur Cantalou, l’auteur est champion Senior du 10 et 20km de son étage d’immeuble, avec des records impressionnants de 48′ 42:47 41′ et 1h48 1h28 (quelle progression !).  Venu à ce beau sport sur le tard après une carrière non moins exceptionnelle dans le tennis (vainqueur de la consolante du tournoi d’été de Riom-Es-Montagnes), l’auteur mène une double vie, cadre dans le civil, il file à la première occasion dans les toilettes pour revêtir son costume de super joggeur. Tout auréolé de son titre de ultra marathonien du pauvre de son étage d’immeuble, il ouvre un blog en Avril 2011 afin de partager son expérience de grand champion avec le monde entier.

Après s’être abîmé les articulations avec amour pendant plusieurs années, l’auteur est revenu à ses racines, les pistes et chemins de montagne, où il peut enfin se casser la gueule avec grâce et faire des sorties à 6km/h de moyenne. Parti à la découverte de l’ultra trail et de ses petits bonheurs, il est sûrement à l’heure où vous lisez ces lignes en train de râler après s’être une nouvelle fois perdu sur un sentier malgré sa montre à 400€.

Quand l’auteur-compositeur-interprète de ce blog est blessé ou en récup, il aime à se croire photographe et à détourner des scènes de films cultes pour se moquer gentiment des dérives du monde du running et de ses propres travers.

Guest stars :

Dans un excès de schyzophrénie assez inquiétant, l’auteur se mue parfois en Captain CAP, le premier super héros officiel de la course à pied, ainsi qu’en l’affreux Evil Koala, qui aime bien engueuler les débutants quand ils font des fractionnés de merde, afin de donner l’impression que ce blog est tenu par une équipe complète.

10 commentaires

  1. Un des meilleurs récits du marathon de Paris 2011 que j’ai lu. Quel humour ! Mais en même temps toute l’intensité du marathonien. Chapeau !!!

  2. Chèr Pasaprèspas,
    Comme je suis heureuse d’être tomber sur votre site rempli de vérité.
    j’aime énormément votre « A propos »…. tellement vrai…. je débute la course de manière régulière depuis peu et je me reconnais en vous. Je viens de faire mon premier semi marathon, en 2h24 mais ma plus grande surprise a été simplement de le finir…moi qui ne m’en sentais pas du tout capable.

    Merci à vous pour le beau blog que voici.

    Au plaisir de vous voir lors d’une course.

    Jéssica

    1. Félicitations pour le semi, et vous touchez bien à ce que peut apporter le sport d’endurance : plus de confiance. Notre tête nous limite souvent là où le corps peut faire bien plus. Bonne continuation dans votre découverte !

  3. ca fait quelques années que je cours et je ne pige toujours rien a ma Garmin, tellement que je divise par 80 le nombre de calories pour »estimer » mes kilomêtres grâce ma super increvable Polar ! je te mets dans « mes favoris » et j espère que vous viendrez mettre quelques commentaires sur mon blog pour me botter le train ! Au plaisir !

  4. Hello,
    Je découvre ton blog. J’ai d’abord été fasciné par la photo du bandeau, magnifique ! Tout est dit dans ce cliché !
    Cette photo est de toi ? Où alors c’est toi sur la photo ?

    En attendant, excellent choix pour illustrer ton site.
    Je pars à la découverte du reste… A plus !

  5. Bonjour,

    Sympa, votre blog ! 🙂

    Pourriez-vous nous envoyer votre adresse email afin que l’on vous envoie un communiqué de presse au sujet de la Martin’s Run, une course organisée le 22 mai (Genval, Belgique) ?

    Merci d’avance,
    Ayla Kardas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *