Saucony Peregrine 6, le test : une évolution concluante !

Après avoir été déjà satisfait du modèle 4, je suis passé sur la version 6 de la chaussure de trail légère de Saucony. Avec un grand bonheur, puisqu’il s’agit sûrement de ma chaussure de trail favorite !

La version 6

Les caractéristiques restent dans la lignée de cette série Peregrine :

  • chaussure de trail
  • poids léger, <300gr
  • drop de 4mm
  • accroche assez agressive, typée chemins & montagne
  • plaque de protection dans la semelle, mesh assez léger autrement

Au rayon des évolutions, les plus notables sont :

  • la nouvelle semelle, complètement revue
  • un amorti Everun au lieu de l’EVA classique

Dynamique et accrocheuse

Sur la seconde évolution, difficile de remarquer une différence énorme pour moi, surtout que ma foulée utilise finalement peu le talon. Mais la chaussure semble un peu plus dynamique. L’amorti est ferme, ce ne sont pas des chaussons. La plus grosse différence, c’est cette semelle à petits crampons, qui contraste beaucoup avec les crampons plus classiques des générations précédentes. Et sans chercher à vraiment comparer avec les ténors du genre, les Continental d’Adidas, le Megagrip de Vibram & autres, je suis vraiment très satisfait de cette semelle. La petite taille des crampons et surtout leur densité me faisait craindre une mauvaise accroche sur terrain gras. Mais au final, si la Peregrine 6 ne rivalise pas avec les ténors du terrain très gras, sa polyvalence en terrain technique est un régal. Même sur ce genre de terrain, les crampons assurent l’essentiel, et si la boue colle facilement entre ces petits crampons, la chaussure « débourre » facilement. Sur tous les autres terrains, sentiers, piste, terre, feuilles, rochers, c’est un vrai plaisir. Autre point fort : les lacets. Pas de laçage type Salomon, ce sont des lacets classiques, mais ils ne se défont pour ainsi dire jamais. J’ai rarement vu des lacets aussi sûrs.

Le « chaussant » Saucony me convient parfaitement : bien ajusté sur le coup de pied, avant large. L’espace pour les orteils est très convenable, même si ce ne sont pas des Altra, mais c’est surtout la semelle qui est vraiment large sur l’avant. Pour une foulée médio, c’est un régal, la stabilité de l’appui est immédiate, bref, je cours en totale confiance dans cette chaussure. Oui ça glisse parfois, mais que ce soit en forêt, en montagne, ou même sur un bout de bitume, je cours sans trop réfléchir à ce que ma chaussure peut ou ne peut pas faire, elle donne très vite confiance. Son poids assez modeste et son amorti assez ferme en font une chaussure idéale pour les petites et moyennes distances. Le drop de 4 n’en fait pas une minimaliste, mais attention tout de même à vos tendons d’Achille si vous êtes habitués à 10mm. La chaussure ne cherche pas trop à guider, la semelle est simple et souple, le déroulé du pied est facile.

Pas les plus costauds

Au chapitre des poids « faibles », je mettrais en avant un souci classique avec certaines chaussures Saucony : le mesh est léger, et donc un peu fragile. Il y a ce risque d’usure prématuré au niveau du petit orteil, où la chaussure se plie. Les miennes ne se sont pas déchirées par usure pour le moment, mais la rencontre avec une branche leur a été fatale : un joli trou de deux bons centimètres, bam. L’avant de la chaussure n’est pas non plus celle d’un tank, la protection des orteils est légère et le plastique se décolle sur les miennes, sans conséquence, si ce n’est esthétique. Enfin n’espérez pas garder vos pieds au sec en terrain humide, le mesh ne cherche pas du tout à empêcher l’eau d’entrer. Bref, ce n’est pas une chaussure très protectrice ni costaude. La version 7 semble améliorer la résistance du mesh, à tester donc.

Bilan très positif

Au niveau esthétique, on la trouve en plusieurs couleurs, avec un look assez agressif mais pas déplaisant. Enfin son prix est dans la moyenne de la catégorie, autour de 120€.

Au final, les défauts relevés n’ont jamais vraiment eu de conséquences sur mes sorties, alors que les qualités de la semelle, que ce soit en dynamique ou en accroche, ont été un vrai bonheur. J’aimerais avoir un mesh un poil plus costaud, un avant un peu plus protecteur, ce que la version 7 pourrait apporter. Mais en l’état, la Peregrine 6 est déjà une chaussure de trail quasi-idéale pour les terrains un peu techniques et les sorties un peu animées. Hautement recommandées !

Saucony Peregrine 6

Saucony Peregrine 6
8.8

Performance et fonctionnalités

9.5 /10

Qualité de fabrication

8.5 /10

Confort et ergonomie

9.0 /10

Look

8.5 /10

Rapport qualité/prix

8.5 /10

Pros

  • Super semelle !
  • Légère et dynamique
  • Avant assez large
  • Souple et fluide
  • Les lacets !

Cons

  • Mesh et avant un peu fragile
  • Pas étanche du tout

Laisser un commentaire