Mais sinon, tu cours ? Bilan Novembre 2015

Dans le précédent épisode, le Captain CAP tentait vainement de rendre son mois d’Octobre intéressant, à grands coups de blagues plus ou moins réussies et de graphiques qui n’intéressent grosso modo personne. Mais sa ténacité n’ayant d’égale que sa VMA, il se lance à corps perdu dans son mois de Novembre, pour aboutir à …

… ben en fait, pas grand chose. Voir même limite rien. Après avoir tenté de relancé un entraînement plus soutenu au niveau intensité, votre pauvre super héros favori de la course à pied a continué de trimbaler sa misère et sa santé un peu vacillante de sortie en sortie. Entre sorties d’endurance au cardio trop haut et tentatives de fartlek et autres fractionnés bien trop lents, il a eu le temps de caser une SL de 16km également terminée dans un état de fatigue soulignant le manque de récupération.

Invariablement, c’est la rechute suite à une séance de fractionnée faite sur une piste envahie de sales gosses probablement chargés en germes en tout genre. Toussoteux, fiévreux, votre coureur favori a jeté l’éponge et s’est accordé deux grosses semaines consacrées à tout sauf la course à pied : jeux vidéos (Tomb Raider je te kiffe), farniente, travaux photos (avec à nouveaux des sales gosses aussi difficiles à photographier qu’à éviter sur une piste), week end chez des amis à picoler gaiement, bref, une vraie pause sans aucune motivation pour se bouger. La météo et les journées raccourcies de fin d’automne n’aident pas, et c’est ainsi que même le fidèle VTT reste à la cave. Rien de rien. Quedalle. J’ai à peine lu l’Equipe, c’est vous dire. Le mois de Novembre poursuit donc la jolie série de l’automne 2015, histoire de se donner un nouveau challenge de retour en forme pour 2016.

Bilan en chiffres

  • 6h d’entraînement, donc 1h de VTT
  • 55km de course, bien bof, 20km de VTT, bien bof (bon en même temps en deux semaines…)
  • 2h20 en zone cardio 3, 50min en zone 4&5, au moins il y a un peu d’intensité
  • mais vu les allures, c’est surtout du travail sur un corps affaibli…

Bref, un mois à oublier, pas d’envie et une fatigue chronique, donc plutôt que de reprendre, se fatiguer, être à moitié malade, attendre, reprendre trop vite, se fatiguer vite à nouveau, être à moitié malade à nouveau, on dit stop et on fait autre chose. On ne va même pas coller de jolis graphiques, c’est un peu la honte.

Décembre sera le mois de la VRAIE reprise, allez on y croit fort ! Avec des tonnes de super articles, des sorties de folie, du sang, des larmes, des podiums, la gloire, la débauche, le… Bon ok on se calme. On va essayer de courir déjà.

2 commentaires » Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.