Courir Français

J’ai commencé à lister, comme ça un jour, en regardant le contenu de mon sac : des chaussures Pearl Izumi américaines, des chaussettes et un caleçon Decathlon français, un corsaire Craft suédois, un tshirt Adidas allemand, une veste Ashmei anglaise, une montre Suunto finlandaise, un sac Oxsitis français, des bâtons Black Diamond américain, des gels High5 anglais, une frontale Fenix chinoise. Et si je voulais courir avec du made in France ? Est-ce possible déjà ? Ou au moins conçu en France ? Allez c’est parti, ouvrons le dossier !

Courir françaisEn plus, c’est à la mode, le « made in France ». Je ne vais pas poser en photo avec une marinière tel notre Arnaud Montebourg national, mais l’idée m’a paru intéressante. Alors nous allons TOUT regarder, mais absolument TOUT : chaussures, vêtements, sac, lampe, nutrition, récup, musique, montre, caleçon, électronique, tout ! Est-ce faisable ? Facile ? Intéressant ? Alors déjà, définissons le « fait en France » : je vais distinguer le « conçu en France » et le « fabriqué en France ». Le vrai « Fait en France » nécessite une fabrication française.

Pas de suspense

On ne va pas se la jouer gros suspense, vous vous doutez déjà que tout faire avec du made in France, c’est impossible, ou extrêmement difficile. Faire avec du conçu en France, oui, c’est possible, même si ça limite un peu. La démarche m’a conduit à regarder de plus près les marques françaises, notamment les petites. On en découvre ainsi à droite à gauche, méconnues. Le but de ce premier article n’est pas de les lister, vous la trouverez dans cet autre article. Car les ambitions de « Courir Français » dépassent le cadre du simple article. Lister des marques et aller à la conclusion assez évidente que courir 100% français n’est pas vraiment possible, c’est sympa, mais vous n’y apprendriez pas grand chose, non ? Voir comment les marques françaises se débrouillent, surtout les petites, quels rapports elles ont avec les coureurs, si les produits sont bons et ont une identité particulière, c’est plus intéressant.

On va donc distinguer deux groupes de marques : les grandes marques et groupes, que tout le monde connait, à la distribution très large, et les petites marques, parfois peu distribuées. Ces dernières bénéficient maintenant de l’apport d’internet pour toucher une clientèle moins locale qu’auparavant. Partons donc à la découverte de ce joyeux mélange.

Les gros

Les grandes marques, en tête desquelles nous pouvons mettre Décathlon, nous permettent de nous équiper avec presque tout. Ou même quasiment tout, mais sans que cela soit fabriqué en France bien sûr. L’exemple de la marque de Villeneuve d’Ascq est parfait : la marque vend dans plusieurs pays maintenant, a un gros réseau de distribution ainsi qu’une présence web importante, et a développé depuis quelques années ses propres produits dans TOUS les domaines. C’est assez impressionnant, on peut tout simplement courir 100% Décathlon maintenant :

  • des chaussures, ils font.
  • le textile, tout est disponible, des dessous aux couches intermédiaires, t-shirt, vestes, gants, bonnets, tout.
  • les accessoires, les sacs, bidons, brassard pour le téléphone, les bâtons de trail, c’est dispo.
  • l’éclairage, l’électronique avec montre, caméra, c’est aussi en rayon.
  • manger et boire, avant, pendant, après ? Check ! Ils ont aussi.

Certes, certains produits sont peut-être en « marque grise », conçus par d’autres, et estampillés Décathlon. Nous avons bien sûr essayé de contacter Décathlon pour avoir des précisions à ce sujet, sur ce qui est conçu en France, fabriqué en France, etc… etc… Pas de réponse pour le moment, PAP est un peu petit pour les intéresser j’imagine… Mais nous allons insister. Une grande partie de la production se fait en Asie ou en Afrique du Nord, il suffit de regarder les étiquettes. Toujours est-il que l’offre est pléthorique, et que le rapport qualité / prix a séduit énormément de coureurs. Donc courir 100% conçu en France est peut-être possible. Reste à chacun à voir s’il trouve les produits qui lui conviennent dans un choix évidemment plus limité. D’autres marques proposent un choix moins larges, mais assez complet, ou à la pointe techniquement parlant, comme Go Sport ou Petzl (500 employés, des filiales à l’étranger, etc…) par exemple.

Les petits

D’un autre côté, de petites marques se focalisent sur des segments plus précis, et réussissent parfois à produire en France. Rarement à 100%, pour plusieurs raisons. Déjà pour des raisons de coût, comme vous l’aurez deviné. Mais aussi pour d’autres raisons moins évidentes : le savoir faire technique et humain n’existe pas toujours en France. Ou plutôt n’existe parfois PLUS en France hélas. Il y a une volonté pour ces marques de produire localement pourtant. C’est même une plus-value mise en avant au niveau du marketing maintenant. Ce n’était pas vraiment le cas il y a quelques années, mais on voit maintenant fleurir des macarons « Fait en France » sur des produits. C’est valable aussi dans le milieu de la course à pied, comme vous pourrez le constater. Les petites marques jouent donc sur la proximité, la qualité de fabrication et le service après vente.

Leur liste n’est pas énorme, mais on en découvre au fur et à mesure des recherches sur internet ou des rencontres : Oxsitis, Raidlight, Guidetti, Cimalp… Vous pouvez aussi soumettre des noms bien sûr. La petite taille de ces PME donne envie d’en savoir un peu plus, de voir les visages derrière ces noms de marque, et découvrir comment les employées de ces entreprises se sentent sur le marché national et même mondial. Est-il facile de se positionner face à la concurrence étrangère ou française ? Comment le « fait en France » est-il positionné par chacun ? Quelles sont les forces et faiblesses de ces entreprises ? Chaque marque ayant ses spécificités, pas de réponse dans cette article bien évidemment. Au lieu de ça, l’idée est de prendre son petit baluchon (bon ok, en fait ma voiture ou le train…) et d’aller à la rencontre des marques qui voudront bien m’ouvrir leur porte. Pour voir les vrais gens derrière, autant que leurs produits, et discuter de leurs efforts, motivations, difficultés et succès. Ces rencontres sont listées ci-dessous !

Les marques françaises

Si vous connaissez d’autres marques à faire figurer dans ces listes, n’hésitez pas ! Si vous êtes une marque, n’hésitez pas non plus à me contacter pour que je vous ajoute dans le dossier.

Les rencontres

A venir très prochainement sur PAP :

  • L’excellence auvergnate : Oxsitis
  • L’artisanat passionné 2.0 : Athlète Endurance
  • L’innovation grenobloise : Guidetti
  • … à suivre !

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.