[Vidéo] La Cuisine du Coureur : la barre de céréales

Hé oui, il fallait bien que Pasaprèspas se mette à la mode de la nutrition pour coureur. Et c’est rien de moins qu’une coproduction à trois blogs qui vous est proposée, afin d’innover et de ne pas simplement tester des produits de grande consommation. On ne vous sert pas du surgelé sur Pasaprèspas. Mais du fait maison, avec amour, entre terroir et innovation !


Mais plus sérieusement, ça se mange votre truc ?

Nous n’avons pas emballé juste deux barres pour rigoler et filmer Jaife au sommet du plomb du Cantal. Nous avons vraiment mangé tout le plat (ou presque) lors de notre sortie trail du mois de mai. Verdict ? Bon, en fait ça déchire pas vraiment sa race cette barre. L’utilisation un peu trop massive d’avoine la rend un peu fade au niveau du goût. Autrement, le Cantal ne tue pas du tout le goût, le fromage reste assez léger, que ce soit au niveau de la consistance ou du goût. Les myrtilles ne sont pas un fruit trop « agressif » au niveau du goût non plus, ni trop sucré. Quant aux valeurs nutritionnelles de la fameuse barre, ce n’est pas si mal : on trouve un joyeux mélange de glucides, de protéines et de lipides, ainsi que des compléments intéressants (comme le magnésium). Par contre, soyons clair, c’est une recette artisanale, les proportions exactes de ces éléments ne sont sûrement pas idéales ! Une amélioration toute bête de cette recette pourrait être d’utiliser moins d’avoine et plus de muesli ou autres céréales un peu plus sucrées, et d’ajouter un peu plus de miel pour améliorer le goût. Autrement le mélange salé / sucré du Cantal et de la myrtille n’est pas si aberrant. Le saucisson cantal passe également assez bien. Bref, c’est une première tentative, nous sommes bien sûr amenés à mettre en valeur d’autres produits du terroir lors de nos futures sorties ! (non, pas de barre à la truffade, quand même !).

2 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. C’est quoi ce couteau de Céréales Killer ? Vous l’avez piqué à Dexter ?
    Sinon, le spot de trail à la toute fin de la vidéo m’a fait pleurer d’envie, pas bien……. 😉

    • Et attention, c’est pas n’importe où. On est montés au Plomb du Cantal pour filmer ça, au coucher du soleil. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, en fait on se pelait sa mère là haut ! Le son c’était surtout cette saleté de vent, j’ai mis une petite musique à la place 😉

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.