Préparation Pastourelle S7

La préparation se poursuit avec une S7 « allégée » afin de faire un peu de récup avant le trio infernal S8/S9/S10. Objectif à 7h d’entraînement, sans chercher à forcer, pour éviter de faire monter la charge constamment.

On débute par une journée de repos, puis on décale la sortie vélo du mardi matin au mardi après midi, le mini PAP ayant décidé de jouer aux cascadeurs pendant la nuit (allez hop un os cassé, ça c’est fait !). Donc on va décompresser avec 1h32 de vélo en bord de Marne, météo idéale, 64% de cardio, c’est parfait.

Le mercredi, un petit lunchrun de 5.9km à près de 12km/h, pas mal pour un terrain nature. Le jeudi on attaque le « bi », avec 6.5km à 11km/h en forêt le matin (rythme correct vu le terrain), suivi d’un petit travail d’escaliers le soir, ça permet de faire 190m D+ en 30 minutes avec un petit échauffement.

Le vendredi, on maintient le bi avec un footing de récup avec une collègue, 4.3km en 30 minutes, suivi de 8km en mode « je me sens à plat » qui passent finalement très bien en accélération progressive (42’30 »).

Le samedi on reste tranquille avec une sortie vélo d’une heure sans pousser pour faire du cardio (64%). Et enfin le dimanche, une sortie plus longue en forêt de Sénart pour tester un nouveau terrain de jeu. Sénart c’est à 30 minutes en voiture, c’est nettement, mais alors très nettement plus plat que la forêt de Fontainebleau, et bien sûr moins fréquenté que le bois de Vincennes, même s’il y avait évidemment du monde. Et en courant sans regarder le chrono, en testant un nouveau sac Oxsitis et des gels High5, je cours trop vite pour une semaine tranquille. Rien d’éreintant bien sûr, mais autant laisser les tendons plus tranquilles, puisqu’il s’agit du seul point qui fait faire un peu de souci jusqu’à présent. Je pensais à une sortie entre 10.5 et 11km/h vu le terrain a priori très facile. Et c’est finalement vers 11.4km/h de moyenne qu’on finit, très régulièrement, pour 18,7km et 1h38. Le poids du sac se faisait pourtant un peu sentir, et j’avais bien une petite idée du rythme en parcourant les écrans de la montre. Mais cette allure n’était jamais forcée, j’ai souvent essayé de me retenir un tout petit peu. Il aurait fallu regarder un peu plus la montre pour ralentir plus, ou carrément faire une petite pause, mais mon côté « bi » fait que les habitudes de bitumeur m’incitent à ne jamais m’arrêter. Quand on court on court ! Je pensais d’ailleurs à trouver un moyen de faire pipi en courant, ainsi que la sieste et la récup. A voir !

Préparation Pastourelle 2015 S7

En résumé

  • 7h d’entrainement tout de même, en 8 sorties.
  • 4h30 de course (47km), 2h30 de vélo (50km), une grosse proportion de vélo pour favoriser la récup donc.
  • 70% de cardio, 280m D+, quasiment pas de zone cardio 4 et 2h10 en zone 3, on a clairement pas forcé.
  • Les micro-sorties et le vélo font qu’on peut enchaîner 8 sorties en 7 jours sans souci, c’est très positif.
  • Un genou toujours un peu sensible, un sommeil encore perfectible, mais autrement ça va.

Maintenant attention à l’enchainement S8 S9 S10, on va envoyer du nettement plus lourd !

2 commentaires » Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.