Préparation Pastourelle 2015 : S2

Allez, on rentre un peu dans le vif du sujet avec la deuxième semaine de préparation. Une vraie montée en charge, sur du terrain beaucoup plus adapté à la préparation d’un trail, et pour cause, c’est sur les lieux même du drame qu’on va s’entraîner !

On débute la semaine en région parisienne avec des petites séances à allure libre. 6,6km le matin à jeun en forêt (36min), puis un petit excès avec 8.2km en 46min pour tester les Fellraiser fraîchement reçues. On file ensuite en Auvergne pour se faire des séances un peu plus costaud.

Le Samedi, on ouvre le bal avec le petit tracé du Trail des 6 Burons, qui aura lieu en Septembre dans mon charmant patelin natal. 8h du matin, 1°C au thermomètre, c’est un peu frais mais on peut enfin faire un peu de dénivelé et de terrain technique ! Et force est de constater que le parcours est plus difficile et ludique que je pensais ! Les Peregrines sont mises à rude épreuve sur un tracé très joueur, où on tâte d’un peu tous les terrains : du bitume, de la piste gentiment carrossable, du single bien étroit et pas souvent plat, des prés carrément cabossés, du sec, du gras, du mou. Il ne manque presque que du caillou. Au final, la petite boucle fait 11km environ, avec 300m de D+, parcourus en environ 1h20 (avec quelques pauses photo). Bref, une belle entrée en matière, qui laisse quelques douleurs sur les pieds et les chevilles. Il faut dire que malgré les nombreuses sorties natures en région parisienne, le terrain n’est que rarement aussi technique.

Roussillou

Un petit tour au lac de Roussillou ? Regardez vos pieds attention !

 

Le lendemain, on se fait un peu violence, malgré le temps gris et humide et la température presque négative, pour s’envoyer le parcours intermédiaire. Un petit semi avec l’organisatrice de la course et une amie à elle. Même départ, puis on bifurque pour descendre rejoindre la petite Rhue, le terrain est à nouveau difficile et souvent gras. J’ai prévu le coup en laissant les Saucony au repos pour sortir les Fellraisers. Les gros crampons sécurisent, et la chaussure reste assez légère et flexible. Je suis déjà fan ! On poursuit notre petit tour à petite allure en discutant. Une bonne pause de 20 minutes à mi-parcours chez l’habitant permet de prendre un café chaud et des petits gâteaux, mais le redémarrage est un peu difficile ! La suite du parcours est moins grasse, avec le tour du village d’Apchon et les ruines de son château, puis un retour sur le parcours du 11km, la croix du jubilé au dessus du village, et on descend pour rejoindre l’arrivée. 21.6km en 2h48, avec environ 700m de D+ (oui, j’ai réussi à arrêter mon chrono dès le départ, pour s’en rendre compte au bout de 37 minutes… ) (no comment s’il vous plaît). Les jambes ont bien tenu, les articulations ont un peu souffert, la récup prendra deux ou trois jours !

Mais la semaine aura été productive :

  • 4 sorties, 5h30, 48km
  • 1000m de D+ environ
  • travail cardio dans un peu toutes les zones, même si la ceinture sûrement trop sale a faussé les résultats
  • pas de vélo, le planning n’y était pas favorable !
  • bon travail sur les chevilles pour s’habituer au terrain auvergnat
  • 32km / 1000D+ sur le week end sans douleurs musculaires, ça rassure sur l’endurance

Et découvrir deux parcours assez exigeants et très ludiques à deux pas de chez moi est un vrai plaisir. J’avais l’habitude d’aller plus vers les montagnes, alors qu’il y a déjà de quoi faire sans prendre la voiture ! Les paysages sont certes moins impressionnants, mais les différences de terrain permettent de ne jamais s’ennuyer. Les participants à ces deux courses devraient bien s’amuser en Septembre !

6 commentaires » Ecrire un commentaire

    • Oui, du froid, de la boue, des chemins, des cailloux, des barbelés à escalader, du fumier dans les près, un peu de neige, des erreurs de guidage, des chaussures bien dégueulasses, des ronces, des jambes griffées, des chaussettes sales, une douche qui fait trop du bien, joie et bonheur comme tu dis 😉

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.