[Test] Saucony Peregrine 4

Une seconde chaussure de trail en test sur PAP, c’est la Peregrine de Saucony, une running un peu plus costaud que d’habitude (mais tout de même à ranger dans la catégorie « légère » pour la majorité des coureurs). Il faut bien penser à préserver le capital physique (légèrement) vieillissant de votre coureur favori.

Update : complément après environ 500km avec ces traileuses.


La Peregrine 4 (et non la 3, comme dit par erreur dans la vidéo…), c’est une traileuse plutôt légère (266gr), mais sans sacrifier le minimum de protection et d’accroche. Les habitués du blog savent qu’on trouve plutôt des tests de runnings légères et flexibles ici. Mais le trail étant un peu plus aggressif pour les dessous de pied, il faut savoir raison garder : les sorties chemins et forêt en région parisienne, ça passe sur de la traileuse light type Skechers Go Bionic Trail, mais sur les 53km en montagne de la Pastourelle, ça finit par faire ouille. La chaussure de Saucony s’est vite imposée comme un choix évident : c’est une running « simple », sans fioritures, petit drop, amorti correct, accroche rassurante, flexibilité correcte, haut assez peu « construit », plaque de protection dans la semelle. Bref, un compromis intéressant. Et si l’avant pouvait paraître un peu étroit sur les photos, au final on se sent comme dans les  Kinvaras : à l’aise.

Quel défaut leur trouver ? Sur la boue, ça patine. Mais elle ne sont pas du tout typées « grosse boue bien grasse ». Les crampons font leur job, la protection rend la chaussure un peu rigide comparée aux chaussures habituelles de route, mais rien de grave (ça reste assez flexible pour une traileuse). La protection des orteils est légères (mais à nouveau, ce n’est pas une running typée haute montagne). Autrement, c’est assez simple : je n’ai rien à dire de particulier sur cette running. Ce qui est finalement le meilleur compliment.

Le prix reste dans la moyenne, à 120€ elle semble avoir une durée de vie assez correcte.

Pour qui pour quoi ?

  • Pour les chemins, forêt, la moyenne montagne pas hyper aggressive
  • Pour les traileurs voulant une running assez légère et à drop raisonnable
  • Pas vraiment pour les terrains hyper gras ou nécessitant une running étanche

Saucony Peregrine

Update 500km

Bilan au bout de 500km et 6 mois d’utilisation : la semelle est dans un état très satisfaisant. Il faut dire que j’ai bichonné mes Peregrine, elles ont fait le strict minimum de bitume, et surtout du terrain assez meuble et peu abrasif. Les crampons sont peu marqués, donc l’accroche reste très bonne. L’empeigne est un peu plus marqué, mais rien de très grave. Le point d’usure classique est bien là, à la flexion au niveau des orteils, sur l’extérieur. Mais aucun trou pour le moment (les Kinvaras en avaient souffert). La longévité est donc tout à fait satisfaisante ! Quant au confort d’utilisation, pas de dégradation notable du confort, elles restent fluides et sans chichi. Bref, elles ont encore quelques kilomètres devant elles !

Saucony Peregrine 4

Saucony Peregrine 4
8.3

Performance et fonctionnalités

9/10

    Qualité de fabrication

    8/10

      Confort et ergonomie

      8/10

        Look

        9/10

          Rapport qualité/prix

          8/10

            Pros

            • Légères et flexibles
            • Bonne accroche
            • Look aggressif
            • Bonne durabilité

            Cons

            • Accroche limitée dans la boue
            • Protection limitée

            6 commentaires » Ecrire un commentaire

            1. Je suis également très satisfait de mes Peregrine 4. Je les utilise régulièrement en Trail et j’ai couru des SL de 30 km sans aucun soucis. En mai j’ai un ultra de 85 km sur chemins forestiers en tout genre et avec un peu de pierre. J’´hésite à les prendre.
              Penses tu qu’elles pourraient faire l’affaire?

              • Je les ai amenées jusqu’à 53km, sans douleurs particulières. Mais elles sont un peu fermes, je prendrais un peu plus amorti, 85 c’est une autre distance. Mais selon la tenue de tes pieds, ça peut passer. Personnellement, j’irais plutôt avec mes Pearl Izumi ou mes Altra.

                • Je cours depuis plusieurs mois avec des altra impulse pour la route, environ 2×15 km par semaine.
                  Mais j’hésite encore à mes lancer sur des longues distances en drop 0.
                  J’ai entendu beaucoup de bien sur les Pearl Izumi. À quel modèle penses tu?
                  Je suis également attiré par les Inov-8.

                  • Oui en zero drop, je tenterai pas avant d’avoir un gros entrainement dessus. Pearl Izumi, je suis en trail N1, c’est pourtant pas hyper amorti, mais elles étaient nickel jusqu’à 67km. Les N2 sont trop molles pour moi. innov8 c’est trop étroit et raide pour moi…

            Laisser un commentaire

            Les champs obligatoires sont marqués d'une *.