Semaine de reprise / test

Ayez, voilà, après 6 semaines à ne plus faire grand chose à part tester / pleurnicher / attendre / retester, on s’y remet. Bon ça va, dans la catégorie pleurnicheur, je suis pas le pire. On va se classer plutôt dans la catégorie des «rumineurs», pour un campagnard fan de salers, c’est pas mal je trouve. Donc on reprend plus confiant avec au menu :

Mardi, Un premier footing sur piste cyclable, on reste raisonnable, 22 minutes, 4km, en petite foulée en se forçant à ne pas aller trop vite. Bilan : ça passe, rien à signaler . C’est déjà un grand plaisir ! Et on se dit qu’en vitesse, on a pas trop perdu (mais ça, on le savait déjà plus ou moins).

Le Mercredi, (oui, 22 minutes, j’ai pas l’impression que ça a beaucoup tapé, avec 36h de récup, on remet le couvert), un petit tour sur la piste d’athlé avec des chaussures bien amorties (des nouvelles GoRun 3 Ride en test), histoire de courir sur un sol bien « tendre ». 9km en 45 minutes, avec quelques kms un peu plus rapides, mais sans chercher à vraiment pousser fort. Ça passe. Rien à signaler, l’impression d’être un peu lourd, une foulée qui se cherche un poil, un cardio un peu haut évidemment, mais une bonne séance sans douleur. On valide !

image

Go run ride 3 en test

Vendredi (un vrai 48h de repos après une séance plus dure), un footing du soir, 30 minutes et 5.5km, sans chercher à pousser non plus, de l’endurance pure aux sensations. Ca passe tranquillement, les Go Run 3 se montrent assez agréables, même si la semelle plus épaisse donne des sensations bizarres.

Le Samedi matin, on enchaîne avec un autre petit footing, 25 minutes et quelques, 4.7km, à nouveau au feeling et sans pousser. Ça passe aussi, mais à froid ensuite, une petite tension musculaire dans la fesse. 12h de récup –> punition. Ça m’apprendra tiens. Ça ne ressemble pas trop à la douleur d’avant (plus nerveuse), mais elle est bien là. Alors, douleur de reprise, ou retour du souci infâme du mois de Mars ?

Le Dimanche, presque 1h30 de VTT tranquillou (32.8km), histoire de garder les jambes et le coeur en mouvement. Et le lundi de Pâques, un peu de marche en terrain vallonné pour varier les exercices (1h47, 11.6km), mais vraiment histoire de… La marche comme ça sans qu’il n’y ait vraiment rien à voir, c’est pas motivant. Les couleurs du printemps, les petits oiseaux, tout ça tout ça, c’est mignon 10 minutes. Ce qu’on veut, c’est une bonne suée. Bon, j’en ai profité pour mêler l’utile à l’agréable, à savoir tester un peu mon sac Salomon acheté d’occas (ouais je fais mon Auvergnat, c’est cher ces machins !). Super matériel, le maintien est vraiment top, on ne le sent pas. L’autre sac que j’utilise (Camelbak) est un sac pour VTT, il bouge nettement plus, je cherchais donc un VRAI sac de coureur, si possible avec de l’eau sur les bretelles pour éviter de trop tirer mon pauvre petit dos en arrière. Le choix semble excellent, la réputation du matériel Salomon ne semble pas usurpée !

On finit donc cette longue semaine de reprise / test en ayant pu enchaîner quelques kilomètres, transpirer, varier les exercices, s’amuser avec son matériel, c’est déjà un gros mieux ! Mais une seule question subsiste. Quel est l’état du fessier de votre coureur favori ? La petite alerte de samedi était elle le prémisse d’une terrible rechute qui entamera encore plus le moral pourtant d’acier de votre blogueur préféré ? Devra-t-il définitivement se mettre au vélo ou pourra-t-il reprendre son entraînement avec entrain ?

Vous le saurez…

Ben tout de suite en fait. J’ai couru hier, tout va bien.

10 commentaires

  1. C’est le pyramidal qui te fait la misère ? T’es pas le seul. T’es content ?
    Il y a bien un ou deux étirements pour ça, mais c’est pas facile à expliquer. Tu te mets sur le dos, tu plies une jambe (le genou est donc en hauteur) et tu poses le pied de l’autre jambe sur le genou. Tu pousses avec ta main le genou de cette dermière jambe sus décrite vers l’extérieur. T’as compris ? Non ? Ok…. Bon bah tu te démerdes 🙂 Un jour, quand on m’aura expliqué comment marche ce foutu appareil photo, je te ferai une photo sur mon blog.
    Bref, bon courage…

    1. Pas impossible que ça soit sur le pyramidal qui passe autour du nerf sciatique ou dessus oui. Donc pour améliorer tout ça, ton étirement oui. Ca marche aussi assis, donc bien dans le train. Sinon couché, au pied d’un mur, avec la jambe « saine » contre le mur, comme ça tu contrôles le degré d’étirement en montant ou descendant cette jambe.

      Enfin, un truc sympa pour la partie massage : une balle de tennis, sous la fesse. En bougeant légèrement, tu masses bien tous les muscles qu’il y a par là. Tout ça, plus repos, pas de positions contraignants trop le nerf, et ça a l’air de repartir ! 🙂

  2. En voilà un article qui fait plaisir à lire ! 🙂
    Va pas te flinguer avec la miss maintenant (sûr qu’elle voudra te mettre la misère… même si elle doit flipper car elle prépare déjà ses excuses… :-p)

  3. Nan t’es pas un pleurnicheur. 😀 Certainement pas toi!
    T’as plus mal au cul donc? Du trail en perspective? De la bataille? Du sang? De l’épisode 9 Saison 3 de Game of thrones? 😀

    Je vais chercher mes calmants.

    1. J’ai plus trop mal au cul, merci de te soucier de son postérieur ! Du trail oui, mais disons que ça va passer fin. Disons plus clairement que ça va être chaud. Disons honnêtement que je vais au casse pipe. Disons franchement que ouais, va y avoir de la bataille, de la sueur, des tripes, du sang, des jurons dans tous les sens. Je sais même pas par quel bout prendre ce truc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *