Preview: Samsung Galaxy 5 et Gear, la tendance bien être

La sortie du nouveau smartphone phare de la marque coréenne, le Galaxy S5 de Samsung, est l’occasion de s’intéresser à une des modes du moment : les objets connectés et les applications de fitness.

Il est évident que Samsung ne cherche pas à s’attaquer aux coureurs très assidus ayant besoin d’outils dédiés comme les pures montres de sport de Suunto, Polar, Garmin et autres. Ici il s’agit plus du coureur occasionnel, ou de l’amateur n’ayant pas besoin des fonctions avancées des outils dédiés. Combien de coureurs avec leur smartphone au bras ? De plus en plus. L’intérêt du « tout en un » est évident : un GPS enregistrant la sortie, le baladeur, le téléphone en cas de pépin. Maintenant, ce genre de solution présente des inconvénients : les smartphones sont de plus en plus grands, ils sont fragiles et craignent les intempéries, et évidemment ne proposent pas les mêmes fonctions que les outils dédiés. L’offre de Samsung répond à une partie de ces problèmes. Soyons clair, je n’ai pas pu tester ces matériels en situation de sport, donc il s’agit d’une preview et non d’un test. Je vais passer sur le partie « smartphone » pure du téléphone, d’autres sites le feront bien mieux que moi.

Donc voici les éléments intéressants de cette offre pour le sportif amateur :

Le Galaxy S5

Le téléphone est un des rares smartphones (avec des téléphones Sony de mémoire) compatible avec les accessoires ANT+. Vous pouvez donc l’utiliser avec des ceintures cardio Garmin, ainsi que les modèles Bluetooth. Cela élargit donc les possibilités via des applications comme celle de Samsung (un peu limitée au niveau des fonctions), ou toute autre application de sport. Le téléphone ne craint pas la pluie et la poussière, c’est évidemment un gros plus.

L’application de santé de Samsung ne permet pas d’exporter les entraînements, mais proposent quelques fonctions sympathiques pour l’amateur : entraînement bien sûr, suivi de l’alimentation, le tout avec une interface assez simple (la convivialité étant toujours une qualité importante pour ce genre d’application). Il y a bien sûr un côté « coach virtuel » cherchant à encadrer un peu l’utilisateur. A voir en pratique bien sûr, mais avoir un bon suivi de ses activités est toujours source de motivation.

gear3_3_prod_0

Galaxy Gear 2 Lite

La montre connectée de Samsung est le compagnon idéal du S5 et d’autres téléphones de Samsung (la compatibilité avec d’autres marques n’étant pas possible pour le moment hélas…). Elle permet bien sûr des fonctions classiques de notification de mails / SMS / autres,  d’afficher l’heure (pardi…), de customiser l’affichage des informations, etc…

Au niveau des activités physique, l’intérêt principal étant de pouvoir se passer du smartphone. L’accéléromètre permet de mesurer la distance parcourue, et le cardio fréquencemètre intégré permet de se passer de ceinture. La mesure se fait sous la montre, via un petit capteur utilisant une lumière verte permettant de mesurer les pulsations à travers la peau. Difficile de connaître la fiabilité de cette solution, mais le côté pratique est évident : pas de ceinture à porter !

On peut bien sûr utiliser le smartphone pour la trace GPS, et voir les informations pratiques sur la montre. La montre possède sa propre mémoire, et peut donc stocker de la musique qu’on jouera sur un casque bluetooth. On peut programmer des sorties basiques, avec un objectif de distance, de calorie, ou de vitesse (la montre vibrera pour pour indiquer d’accélérer). L’écran est bien sûr tactile, et de très bonne qualité. A voir en plein soleil tout de même !

Le premier modèle de Samsung incluait une caméra, je trouvais l’option intéressante. Faire une photo lors d’une sortie est impossible avec une montre de sport, et pouvoir le faire sans sortir son téléphone me semblait être une option tout à fait sympathique. Ce n’est hélas pas le choix de Samsung sur cette nouvelle version dépourvue de caméra. La version pourvue de cette option ne sera pas disponible en France (le prix étant fortement impacté).

Galaxy Gear Fit

Le bracelet de Samsung surfe également sur la mode des gadgets de fitness. Comment Samsung se démarque-t-il ? A nouveau en intégrant des fonctions difficiles à trouver ailleurs. Le bracelet comporte également le capteur de fréquence cardiaque et l’accéléromètre, on peut donc mesurer la distance et le rythme cardiaque, sans téléphone. Le bracelet est très léger, avec un écran tactile Amoled qui devrait rester lisible en plein soleil, mais cela reste à tester bien sûr. Il peut mesurer les pas toute la journée et donc donner une estimation de l’activité sur la journée.

On peut bien sûr l’utiliser connecté avec le smartphone pour être informé des messages, piloter sa musique, etc… Et il faut le synchroniser avec un smartphone pour exporter ses activités, le bracelet ne peut se connecter seul sur internet. Pas de musique embarquée par contre, il faut avoir son smartphone.

gear1_3_prod_0

Bilan

L’offre est intéressante par son côté polyvalent : on peut utiliser le bracelet ou la montre seul, sans le smartphone, ou bien avec. Le capteur cardiaque intégré est un gros plus, même si les limites de l’application de fitness de Samsung ne permettront pas d’avoir un entraînement très poussé. Mais les éditeurs de logiciel de running sont libres de proposer des applications pour ces accessoires dans le futur. La solution est donc « extensible », mais sans garantie à l’heure actuelle, tout dépend de leur succès. L’accent est mis sur le côté convivial bien sûr, la montre s’adresse plus aux gens voulant avoir une activité physique un peu régulière (running ou autre) plutôt qu’au coureur pur et dur. Le poids est très modique, on peut donc avoir un suivi sans trimballer son smartphone au bras, c’est un gros plus !

Il manque un peu d’ouverture au logiciel de Samsung (exporter les sorties est un plus évident), et la solution complète coûte tout de même très cher : le smartphone coûte 700€, le bracelet 200€ (donc plus cher que quasiment toute la concurrence), et 250€ pour la montre (un peu plus concurrentiel même si assez cher à nouveau). Les propriétaires de certains smartphones Samsung peuvent cependant acheter un des deux accessoires seuls.

Maintenant reste à voir lesquelles de ces accessoires de fitness / confort seront pérennes. Toutes les marques proposent des bracelets maintenant, les montres se multiplient aussi, et les applications de running sont aussi nombreuses. Les fonctionnalités deviennent de plus en plus étendues, même si on ne concurrence pas encore les vrais outils de sport (Motorola avait proposé une offre assez avant gardiste avec son MotoActv il y a deux ans, hélas non poursuivie). Les sportifs occasionnels y trouveront assurément des solutions conviviales et motivantes. Reste à bien choisir en fonction de ses besoins et de son budget bien sûr…

gear3_6_prod_0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *