S1 : ouille, mais j’aime ça

Oui, les semaines de remise en charge, ça fait un peu mal. Mais justement, c’est ça qui fait du bien, on sent que ça se met en place, sans casse. Il faut juste trouver le juste équilibre. Après avoir réaligné la VMA à 17km/h au nez le Dimanche précédent, on se lance dans la VRAIE première semaine complète d’entraînement.

Mardi matin, à la fraîche avec Running Addict (oui à la fraîche, à 7h du mat’ dans la forêt de Rambouillet, il fait pas chaud chaud, mais on est dérangé !), un petit footing suivi de 3 segments plus rapides, du 70 / 75 / 80%, faits un poil vite, et à jeun, donc il n’en fallait pas guère plus. Ça fait tout de même 11.2km en 58’25 », un bon petit 5’13″/km. Et courir avec un sub 40 est bien motivant, ça incite pas à ralentir.

Le Mercredi soir, le premier frac de la semaine, un très bon test de sa forme actuelle après une journée qu’on qualifiera assez subtilement « DE MERDE !!! » (téléphone cassé 10 minutes avant l’entraînement) (oui il était quasi neuf) (non j’ai pas d’assurance)(+ le stress du boulot et des trucs persos, bonjour le cocktail)(j’arrête avec mes parenthèses, ok). Au point qu’on en est venu à considérer annuler la séance. Mais il en faut un peu plus que ça, donc on y va pour un 4×6′ avec du 80 / 85 / 90%. Et comme on sait très bien que la VMA a été estimée à la louche, on fait tout au feeling en gardant la montre comme garde fou. Interdit d’être trop lent, autorisé d’être plus rapide. On essaye de ne pas la jouer « je vais me prouver que je suis en forme après cette journée de daube », c’est la meilleure façon de se blesser. On a rien à se prouver, il faut juste faire le taf, rester fluide dans l’effort, c’est une étape dans le plan, point barre. Vouloir en rajouter, c’est une bonne façon de se blesser. Je préfère toujours garder en tête l’esprit de l’exercice qu’une allure à la seconde.

Alors évidemment, comparé au plan de Novembre fait avec une VMA estimée à 16.5, c’est un peu plus rude.  Les Adidas Gazelles  (<3) sont extrêmement réactives et plaisantes pour pousser, mais les mollets n’ont pas trop l’habitude, donc on sent bien que ça tirouille. Qu’à cela ne tienne, tout passe dans les clous ou plus rapide, c’est rassurant. Pas de quoi en conclure quoi que ce soit pour le 10, mais au moins la satisfaction du travail bien fait est là. Et 11.46km en 53’31 », ça fait un peu de volume comparé aux semaines précédentes.

Vendredi midi, seconde séance calme, 30 minutes de footing respecté à peu de choses près vu que les mollets disent « Ouille » et des 100m à 95% de VMA, qu’on pousse évidemment bien au delà. Bon, c’est pour se faire plaisir, le chrono importe peu. 7.6km en 40′ à 5’15″/km, ça sera toujours ça de pris dans la semaine.

Le Dimanche, le second frac, qu’on attaque bien vaillant à 9h du mat’ à Vincennes (merci à Thomas sans qui on se serait sûrement lever plus tard ;), 30 minutes de footing un peu rapide avec Thomas et Carole (ça caillait faut dire), puis un petit programme sympa à la route des Barrières : des 100m dans la côte à 90% de VMA, montées de genoux, puis 100m plats à 95%, c’est assez dynamique comme fractionné ! On retourne au château en trottinant, ça donne quand même dans les 13 km en 1h13 environ.

Au final, les mollets et tendons ont pleurniché un peu toute la semaine, surtout à partir du Mercredi soir, mais ça tient. Il faut dire aussi que la remise en charge est un peu rapide : depuis le Téléthon ça donne 10.4km / 6.6km / 24 km / 25km (sans fractionnés bien sûr) –> 43km. Il n’en faudra pas plus ! Allez, encore deux semaines de ce régime et on y verra plus clair.

9 commentaires

  1. Une semaine correcte en terme d’entrainement! Respecté jusqu’à Vincennes, titiller le sub40 devrait être envisageable si la forme est là le jour j! Un peu dans la même config après mon mois de Décembre, j’y crois en tous cas! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *