Mon cher prétendant

Très cher François,

je vous ai aperçu Dimanche dernier à la Mirabal. Vous ne m’avez pas vraiment regardée, mais je sais que depuis vous pensez à moi. Je suis votre progression avec intérêt, et je pensais bien que vous voudriez me voir un jour.

Je me souviens encore de l’époque où vous draguiez ma petite sœur, Douzaleure. Elle vous a donné du mal, nous nous en sommes beaucoup amusés aux réunions de famille d’ailleurs, j’espère que vous ne nous en voudrez pas. Il y a encore trois ans de ça, vous l’aviez effleurée dans le 14ème, et vous en sembliez satisfait. Mais au fond de vous, vous étiez un peu déçu n’est-ce pas? Nous effleurer ne suffit pas, vous le savez très bien. Il faut vraiment venir nous enlacer. Vous sembliez presque résigné. Comme si ce léger effleurement serait la plus belle émotion de votre courte carrière de course à pied. Mais vous avez pris confiance, vous lui avez finalement fait la bise comme elle le méritait, porté par l’enthousiasme de votre préparation au marathon de Paris, un an plus tard.

Puis vous vous êtes tournée vers Treizealeure. Vous la regardiez un peu de loin, vous faisiez le timide. Il faut dire qu’elle est un peu plus difficile que sa cadette n’est-ce pas ? Vous avez commencé à lui tourner autour, mais les blessures qui se sont succédées vous ont soumis à rude épreuve. Qu’elle ne fut pas sa déconvenue quand vous la passâtes sans même la regarder, pour aller immédiatement courtiser sa grande sœur Quatorzaleure. Veuillez bien croire qu’elle en a été vexée. Heureusement vous vous êtes rattrapée en venant la voir lors du semi marathon de Rambouillet, et si elle ne vous l’a sûrement pas avoué, elle a été très touchée de voir les efforts que vous pu faire pour vous rattraper.

Maintenant vous semblez gagner en confiance, puisque vous avez déjà délaissé votre dernière conquête pour venir voir si mes charmes sont à la hauteur de ma réputation. Je vous prie de croire qu’ils le sont, et qu’il faudra vous en montrer digne. Je sais que ce petit animal poilu tout à fait détestable qui se permet de vous donner des conseils vous a susurré à l’oreille Dimanche « tu vas te la faire la vilaine ! ». Sachez Monsieur que la ‘vilaine’ en question a su en décourager des plus coriaces. Je me souviens encore de l’époque où vous m’avez découverte lors de votre premier test VMA. J’étais comme une icône pour vous à l’époque, quelque part. Vous n’auriez jamais pensé me rencontrer sur une course, n’est-ce pas ? Pourtant Dimanche, vous m’avez entraperçue. Et je pense que vous savez très bien qu’il faut me mériter, que vous n’allez sûrement pas passer comme ça, sans me voir. La distance qui nous sépare est faible, mais pas anodine. Il faudra se remettre au travail, me courir après, me mériter.

Je vous laisse vous préparer. Sachez que je vous attends. Vous connaissant un peu, je pense que vous ne me prendrez pas par dessus la jambe. Je vous en suis dors et déjà reconnaissante.

Bien à vous,

        Quinzaleure

15 commentaires » Ecrire un commentaire

    • Je préfère me réserver pour le Téléthon et pour mon petit bout en fait. J’ai bien bien donné cette année, là je sens que je suis à ma limite. Et toutes ces soeurs là, c’est pas très sain en effet 😉

  1. Il est quand même bien versatile ce captain cap. Ses désirs de conquête n’ont aucune limite. Il en embrasse une et lorgne déjà sur la suivante…Je serais Quinzaleure, je resterais bien sur mes gardes et aurais conscience du caractère temporaire de notre relation…

    • Oui mais en fait, même si j’en quitte un, je reviens la voir souvent, je suis pas si infidèle. Je vis une relation très endurante et calme avec Onzaleure qui est devenue ma compagne préférée en fait.

      • Oh! c’est mignon…: ) C’est ça en fait : une femme pour chaque rôle. Tu as la maîtresse, la fidèle compagne, la femme fantasmatique, le 1er amour, l’aventure d’un soir…et chacune est aimable dans son rôle 😉

    • C’est sûr, Dixalheure et Onzealheure sont de douces maîtresses pour les temps calmes.
      Mais quant à Douzealheure tu ne l’as pas oubliée non plus ! Même si elle mérite les honneurs d’un baldaquin de 42 km.
      Tout de même, entre elles toutes et ta bicyclette en prime, ça commence à faire un tableau de chasse inquiétant, que font les féministes ?!

  2. D’autant que tu vas continuer de fréquenter Treizaleure, mmm ? Au prochain Marathon 🙂
    Quand à mademoiselle (?) Quinzaleure, je rejoins Mr Daddy, tu peux l’emballer sous peu. A ta place je profiterais de cette forme pour aller conclure.

    • En fait, c’était pas prévu du tout d’être aussi proche de 15. Et je suis très content de mon temps en fait, je ne fais pas de fixation sur ces limites, j’ai fait cet article pour m’en amuser en fait. J’aime pas les 10km en plus. J’ai fait une année hyper bien remplie, là j’ai juste envie de faire le 24h en m’amusant, et m’entretenir avant 2014. Bref, je veux pas faire la course de trop, même si c’est facile de reprogrammer un 10K. Je conclurai toujours plus tard 😉

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.