Bon mais sinon, tu t’entraînes ?

Si si, je fais pas qu’écrire des lettres aux courses, faire des vidéos à la con et des courses. Je m’entraîne un peu.

Déjà, pour être complet, avant le PV, une petite sortie « vérifie l’état de ta crève », 6.5km le midi, en 34′. De la sortie ni lente ni rapide, juste pour se faire plaisir aux sensations. Il en faut.

Mercredi, after work session

Suite à cette magnifique course faite dans la douleur, on passe son tour le Lundi et le Mardi. Les mollets tirent quand même un peu, ce qui n’a rien d’étonnant. Donc évitons d’être trop con, et attendons sagement le Mercredi soir pour une sortie « récup » en forêt. Bon, en 38’23 » pour 8km, ça s’est transformé en séance « Seuil du pauvre« , avec un début plutôt cool, puis on laisse dérouler pour voir l’état de forme, et ça amène à 4’28 » au plus rapide. Pas mal en sachant qu’on ne donnait pas non plus comme sur un 10km.

Vendredi, night session

Le Vendredi, on prévoit à nouveau un petit « lunch run » qui fait du bien, et hop hop hop on se change, le beau caleçon de course, le short, le tshirt, et … les chaussures de ville dans le sac. Méga Fail. La honte. Je me rechange. Et je sors dignement des toilettes pour hommes pour aller manger comme si de rien n’était. Le soir, comme je suis pas une merde, je sors à 22h pour montrer que j’en suis. Et comme il faut arrêter de faire des sorties de récup qui se transforment en séance de semi-vitesse, on part avec un tshirt en coton, ça évite de vouloir trop transpirer. Donc 8.74km en 50’11 », de la vraie sortie tranquille.

Dimanche, long session

Le Dimanche, pour avoir une meilleure idée de l’allure tenable le Dimanche suivant, on programme une SL avec un peu de fractionné long. Donc 3km d’échauffement, puis 3x3km à allure semi. Au feeling, sans regarder ma montre. L’idée étant que 4’30 » semblerait être cette allure. 4’29 » a été tenu en Mars au semi de Rambouillet. Mais en pleine bourre, alors que cette même vitesse n’a pas été tenue sur les 6 premiers kms du PV… Donc il y a de légers doutes. Au final, ça se vérifie sur le terrain. 16.25km en 1h23’18 » (5’08min/km), avec pour les fractionnés :

4’25 » | 4’29 » | 4’35 »   puis   4’24 » | 4’37 » | 4’37 »   puis   4’32 » | 4’30 » | 4’44

Moyen. Mais en prenant les allures corrigées du dénivelé sur Strava (on se rassure comme on peut), on obtient :

4’38 » | 4’28 » | 4’26 » puis 4’25 » | 4’32 » | 4’40 » puis 4’28 » | 4’28 » | 4’32

C’est un peu mieux. Et l’impression de léger froid + le petit déj pas encore digéré fait qu’on n’a pas sorti cette séance à pleine énergie. Le jour de course reste le jour de course, donc s’il n’y a vraiment aucune assurance de tenir un 4’28 » ou mieux, on sait que ça va se jouer dans ces eaux. Un nouveau RP est donc possible, et on va bien voir si on peut aller le chercher ! L’objectif n’étant PAS de battre le record de la course, mais celui de la vitesse sur semi. Donc 1h29’40 à battre grosso modo. On y croit toujours, malgré la prépa un peu light au feeling. A la pioche s’il le faut, dans la douleur, mais jouable. On prévoit encore un ou deux footings, mais rien de costaud. Il s’agit d’arriver frais et remonté comme pas possible. La tactique de course arrive dans un prochain article.

15 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. J’ai tenté un truc dimanche sur le SM de Lyon en me forçant à maintenir une allure constante sur toute la course et éviter le yo yo habituel du tu pars vite et tu finis mal. Ça demande un peu de discipline au début mais finalement ca s’est bien passé et j’ai tappé mon objectif à 1h30 (1h30’05 sur Strava extactement au SM).

    • Ouch, ah ouais, 1H30 ? Strava est souvent généreux cela dit avec leur système de mesure. Le temps officiel est toujours un peu plus long chez moi. Mais 1h30, je peux pas approcher ça, même sur Strava ! Bravo pour la gestion, je suis même plus prudent que toi, je préfère toujours le « mets toi en température puis accélère ». T’as fini dans la misère au moins ? Un dernier km à bloc ? 🙂

  2. Moi, c’est la première fois que je vais faire une course officielle (les 20 km aussi dimanche) en ne pouvant plus feindre d’ignorer qu’il faut courir différemment les jours précédents. Je me suis donc mis dans la tête que si je voulais courir, c’était en début de semaine et point barre. Résultat,j’ai battu mon RP sur 10 bornes à l’entraînement hier (50’25), et aujourd’hui, je pense faire ma dernière sortie longue, doucement. Le truc pratique : pas de soleil prévu mercredi, jeudi, vendredi et samedi donc pas trop de tentations genre ‘fait trop beau, c’est indécent, faut que j’aille courir’; )
    Curieuse de lire ton programme sinon.

    • Tu bats ton RP sur 10 le Lundi avant un 20k ? Bon. Restons calme. Deux possibilités. Soit c’est n’importe quoi (mais à lire ton blog, tu as l’air d’être dotée de raison). Soit tu es en pleine progression. Je pense que c’est ça.

      Une SL le mardi par contre… Raccourcis ! Ca fait un peu tard. Pas plus de 13 bornes hein !
      Vendredi, tu peux aller trottiner. 5 bornes maxi. Je vais essayer de me retenir moi aussi 😉

      Le programme arrive bientôt, mais c’est simple simple hein !

      • oui chef bien chef: )
        Mais oui, je suis en progression. Battre mes RP, c’est quelque chose de très récent pour moi, après une année d’entraînement sans objectif chrono. A la base, sur ce 10km, je voulais juste travailler un peu ma vitesse (vu que je ne fais jamais de fractionné) et évidemment je ne vais pas récidiver d’ici dimanche. Ou sinon tu auras le droit de me taper (mais pas trop fort hein).

      • 1h45

        Je te donne pas guère plus. Ça te met en dossard préférentiel en plus. C’est une jolie carotte ça non ? (ouais, on s’en fout en fait, je sais bien, mais quand même merde, un dossard de couleur !).

        • Je sais pas trop ce que c’est ni comment ça marche, le dossard tructruc…Je pense faire 1h50 plutôt, en suivant un meneur d’allure…quitte à accélérer à la fin si je peux (y aurait eu 1h45 j’aurais tenté, mais il n’y a que 1h40 ou 1h50). D’ailleurs ça va me faire bizarre de courir derrière un meneur….je sais pas si je vais le faire en réalité. J’ai peur que ça me coupe de mes sensations, sur lesquelles j’ai l’habitude de courir; )

      • J’ai un avis très partagé sur les meneurs. Pour certaines personnes, je trouve ça super bien. Ca rassure. Si tu te connais mal, si tu sais pas gérer ton rythme, si t’as pas de montre GPS, ça peut énormément aider. D’un autre côté, les meneurs ne vont pas toujours à allure constante, donc choisir le mauvais, c’est se mettre en difficulté. Je l’aurais bien fait au début je pense. Maintenant, je suis un mec têtu qui cherche à bien se connaître, donc je fais MA course, MA tactique, en égoïste. Quitte à me flageller ensuite si j’ai mal géré, mais ça je suis assez grand aussi pour le faire.

        Suivre le 1h50 au départ est une bonne idée je pense, même si le monde autour de lui me ferait peur. Je pense qu’arrivé au 10km, tu pourrais avoir envie de lui fausser compagnie. On verra bien !

  3. Ouais, je pense comme toi…J’ai toujours envie de faire mon truc en solo et à chaque fois que je me suis fiée à autre chose que mes sensations, ça a merdé. D’autant que courir à la même allure tout au long d’une course ne convient pas forcément à tout le monde. D’une course à l’autre, tu vas être mieux sur la première partie de course, ou la dernière, ton corps sera fait ce jour-là pour accélérer là et pas là, etc.. A mon avis cet aléatoire fait partie de ta perf finale, et n’est pas forcément négatif en soi. Bref, on verra!

    • Bien échauffé, sur un 10, l’allure constante, je pense pouvoir. mais sinon, faut faire avec les sensations, le parcours, etc… Si tu es en « sûreté » physiquement parlant, suivre un meneur, c’est pas un souci. Ça rassure la tête. Mais pour taquiner les limites, c’est suivre un autre plan que le sien, faudrait avoir un peu de bol que ça colle je pense. Je chipotte pour des pourcents là, mais même à mon niveau, ça commence à être valable. Entre 1h32 et 1h28, on parle de 4% d’écart… Tu nous diras comment ça s’est passé avec ton drapeau alors.

      • Ah ah ah. En fait soyons honnête, j’avais beaucoup de stock. J’ai fini, recyclé, fusionné beaucoup d’articles. J’avais besoin de nettoyer. Certains traînaient depuis trop longtemps.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.