La rentrée (Haaa !)

Ouais, la rentrée. Le retour aux courses. On se sent un sportif à dire ça. La trêve estivale, comme les pros quoi. Donc c’est quoi le programme de la rentrée pour le Captain CAP ? Vers quels cieux votre super héros favori va-t-il s’élancer ? Quelles surprises vous réserve-t-il ?

Update 23/7: ajoute du lien pour la collecte pour le PV.

Bon en fait, aucune, je refais les mêmes courses. Cassons tout suspense naissant. Vous allez vous ennuyer. Originalité, zéro. Quedalle.

Initialement, la rentrée se voulait discrète avec une apparition aux Rendez Vous des Deux Vallées, qu’on avait déjà fait l’année dernière. Oui mais voilà, la course est annulée. A voir si on peut trouver une course pour s’ouvrir l’appétit à la place, mais déjà, première annonce : aucune intérêt, c’est pas hyper excitant comme départ.

PV

Ensuite, le Paris Versailles. Oui. La grande classique, où le drame s’est produit. Arrivé peu entraîné et à peine remis de blessure, le Captain CAP s’était fait surprendre par une embuscade pourtant assez prévisible du terrible Cotdégarde en 2011. Cet ennemi pourtant connu de tous les coureurs avait bien latté la gueule à votre super héros, qui s’est promis de retourner le voir. Donc voilà, comme dirait le grand philosophe américain Jesse Ventura :

Y a d’la monnaie à rendre

(extrait du recueil philosophique non moins célèbre de John McTiernan)

Pour en rester dans la même veine, la tactique employée sera la suivante : de la finesse. De la subtilité. Illustration par l’exemple :

La fameuse technique du : tout donner jusqu’à la dernière cartouche. Cette fois, je craquerai pas comme une merde.

Bon, et bien sûr, les inscriptions régulières sont closes, donc plutôt que de le courir en sauvage ou sous le nom de quelqu’un d’autre, je m’inscris pour une assoc : je récolte donc des dons pour avoir un dossard. Ca se passe ici.

20K

Ensuite, début Octobre, le 20K de Paris. Quoi, encore !? allez vous me dire. Et vous aurez raison. Pour la 4ème fois. Mais justement. Être fidèle à une course, c’est sympa. Étrenner son premier dossard préférentiel, c’est surtout obligatoire. Rien ne dit que je courrai cette course tous les ans. Mais honorer ce premier dossard avec sa couleur spécifique, quand bien même on reste un coureur de bas niveau, ça fait toujours plaisir.

Objectifs et plans d’entraînement

Il est trop tôt pour parler d’objectif, il va falloir attendre de voir la forme de début Septembre. Mais disons que <1h20 et <1h30 semble être une base de départ logique. Il faudra affiner.

Quant aux plans d’entraînement, contrairement à la rigueur de la prépa marathon de l’hiver, ils seront un peu free style et faits maison. Pas de plan pris sur un site web, ça va se faire au nez, aux sensations, avec des fractionnés préparés avec son bon vieux Spreadsheet Google avec les bonnes formules qui vont bien. Il faudra déjà remesurer sa VMA pendant l’été. Ensuite l’idée est simple : voir si en s’entraînant de manière assez libre on progresse encore. Ça finira par ne plus passer un jour bien sûr. Mais la rigueur des plans est contraignantes, mentalement parlant. Impossible de tenir ça toute l’année. Donc s’il est encore possible de trouver un équilibre avec des préparations plus cools, tant mieux. Au pire, il y aura punition le jour J, et je saurai où j’en suis.

Donc le mois d’Août, stage en altitude en Auvergne, on va se faire du trail, du vélo probablement, de la rando, de la truffade saucisse (si si, ça fait partie du plan d’entraînement), et on rattaquera plus dur au retour au Paris.

15 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. « Embuscade », « tactique », « cartouche », et surtout « punition »…
    Tout ceci est très excitant!

    Et je ne parle même pas de la vidéo… 😀

  2. Hé hé hé, moi aussi j’veux aller au camp d’entraînement auvergnat, moi aussi, hé hé hé !
    Je vais tout copier comme toi PAP : de l’Auvergne, du free-style et du 20 km de Paris. Enfin, une fois que j’aurai digéré les 60 kilogrammes de chips que j’ai ingérés ce week-end…

    • Les 60kg de chips, c’est ce qu’on appelle en langage technique « une base de départ »; Comme ça tu sens bien que tu progresses. j’ai toujours procédé comme ça. Partir de loin, ça permet pas d’arriver plus vite, mais on profite du voyage.

    • Oui, c’est la base de tout déjà un entraînement régulier, je suis d’accord. Avec 3 à 4 entraînement semaine, ça devrait en effet suffir pour un temps, à condition de varier les vitesses bien sûr.

  3. « stage en altitude en Auvergne » ????
    T’as pas pu t’en empêcher : il a fallu que tu termines ton post par une vanne… Quel déconneur ce PAP ! 🙂

    • En même temps, vu mes références, si je fais un post sérieux sur mes courses de rentrée avec un objectif à 1h30 sur 20km, ça va en faire rigoler quelques uns qui tapent 3h30 sur un marathon à la fin d’un ironman préparé avec un entraînement Canada Dry non ? 🙂

    • Justement ! Nous les coureurs de bas niveau, on a pas les moyens de se payer des stages dans les Pyrénées ou les Alpes. De toute façon, on serait carbonisés 😉 Donc l’Auvergne, ça nous va bien. On a un peu l’impression de faire comme les grands 😉

  4. Rétrolien : Super-héros |

  5. Rétrolien : Le joli mois de Juillet | Pasaprespas

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.