[Test] Saucony Kinvara 3 (MAJ : ajout d’une vidéo)

Un petit test de matériel, avec la version 3 de nos runnings préférées (avec les Skechers), les Kinvara de Saucony. Une upgrade « mineure » on va dire, mais l’original était déjà une bonne chaussure.

MAJ 15/7/2013 : ajout d’une petite video

Saucony Kinvara 3Donc déjà pour commencer, vous êtes invités à relire le test de la première version.

Pour faire court, les Kinvaras 1, c’était :

  • des chaussures légères (210gr), considérées comme semi-minimalistes
  • peu de soutien, la tige est très souple, le support de voûte plantaire minimale
  • petit drop 4mm, le talon est à peine plus haut que le milieu du pied
  • assez amorti, avec une semelle assez molle, on sent plus la route et les caillous
  • un peu étroit sur le devant

La version 3 apporte peu de changements. La philosophie de la chaussure reste la même, le look est proche, on ne touche pas à un best seller.

Qu’est-ce qui posait problème sur la première version ?

-l’usure plutôt rapide comme toutes ces chaussures presque minimalistes. Je ne pense pas qu’il y ait de miracle, la version 3 s’usera et se tassera plus ou moins comme la première. J’ai déjà couru 480km avec (merci la préparation marathon), et elles sont encore en très bon état. Je leur donne environ 800 à 1000km de durée de vie maximum, ensuite l’amorti en aura pris un bon coup à mon avis.

-l’avant de la chaussure un peu étroit qui serrait les doigts de pied. Pour la même taille de chaussures, la version 3 est plus confortable à ce niveau, c’est donc une petite amélioration notable.

Les autres changements sont subtils, le dessus de la première version qui était un espèce de film plastique faisant des plis un peu bizarres est remplacé par un « Flexfilm » qui réagit mieux à la déformation de la chaussure, et semble plus aéré (voir la vidéo ci-dessous)

Les conclusions sur ce nouveau modèle sont donc assez faciles :

La Kinvara 3 est une bonne chaussure, légère, assez souple, très polyvalente, avec un amorti correct sur le talon. Elle peut être utilisée sur petites comme sur longues distances (10km jusqu’au marathon pour moi). J’avais quelques craintes sur son confort sur le marathon, mais aucune douleur au pied, et la possibilité de choisir entre un appui talon ou médio-pied est un vrai plus. Ce sont donc des runnings un peu « hybrides », légères sans sacrifier l’amorti, favorisant l’utilisation des mollets en appui medio mais sans être complètement plates non plus (4mm de drop). Je n’irai pas les utiliser sur des plus grandes distances ou nécessairement en entraînement long, mais autrement, c’est une chaussure vraiment polyvalente.

A noter que la version 4 remplace l’amorti EVA du talon par la technologie « Progrid » de la marque. On peut donc s’attendre à un amorti plus ferme et plus durable.

Comparaison Kinvara 3 / Kinvara 1

Une petite vidéo pour montrer ces deux chaussures, où on constate et on tripote beaucoup la chaussure avec ses doigts (non, ce n’est pas sale) :

Bilan
Date
Le produit
Saucony Kinvara 3
Ma note
41star1star1star1stargray

3 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Je suis aussi un utilisateur des Kinvara même si j’ai couru mon marathon avec des Skechers GoRun avec plaisir (la toe-box est plus large et les orteils apprécient). As-tu eu l’occasion de comparer les Kinvara avec des Saucony Virrata ?

    • J’ai vu la Virrata au Running Expo, mais ils n’en avaient qu’un exemplaire caché, et pas à ma taille. Donc c’est un avis sur un test « à la main » : c’est souple, l’amorti a l’air correct, plus que sur mes Go Bionic. Elle reste quand même moins souples que les Bionic. Et l’amorti n’est pas monstrueux non plus, je ne me vois pas mettre ça sur un marathon. C’est plus typé semi pour moi. Et 0 drop, j’ai encore du mal, mes tendons ont bien pris, je mets mes Bionic pour marcher surtout (mais quel pied ces chaussures !!). Donc je ne pense pas en acheter. J’ai regardé la gamme Pure de Brooks aussi, en « rapide » (les Connect je crois), je trouve que la toebox est vraiment trop étroite. Pour des très longues distances, le modèle plus lourd est pas mal, c’est pas hyper souple, mais l’amorti est bon. Comme chaussure d’entraînement sur sorties longues + >marathon, ça peut être sympa.

      Marathon en GoRun, je suis impressionné, j’aurais du mal à ne pas pouvoir talonner au cas où. C’est une « sécurité » sur la Kinvara je trouve. Mais j’adore mes GoRun (première édition pour moi, et toi ?). Et je regarde les Go Bionic Trail avec une sacré envie ! (semelle pour 4mm de drop, 0 sans, très bonne idée !).

  2. Rétrolien : Quoi, encore ? Ben oui, déjà | Pasaprespas

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.