Plus vite plus vite plus vite

Oui ça va les sorties en endurance à 5:35 précisément, on est plus en préparation marathon là, on continue de profiter un peu en courant au feeling. Plus vite qu’avant c’est certain, mais il faut bien travailler sur le cardio si on veut gagner en vitesse. Et avec les réjouissances de milieu de saison qui arrivent (montée de Berzet, trail d’été, Paris Versailles), il faudrait veiller à tenir dans les côtes !

Le mercredi, une première sortie le midi, mi-route mi -chemins, il ne fait ni beau ni mauvais, juste bon, un petit crachin par moment, avec des pistes en forêt un peu humides pour mes Kinvaras. Mais au final ça avance assez bien, 6.56km en 33:04 (5:03min/km),  sans jamais regarder le chrono. On finit en 4:47min/km sur le retour, en ayant l’impression d’être plutôt à 5:00 voir plus. Bonnes sensations donc.

Le lendemain matin, on brave les bouchons dues à la grève des transports en partant vraiment tôt pour aller courir en forêt près du boulot. Pas con Jean Pierre ! La nuit très agitée du bébé fait qu’on a la tête dans le c.., donc sortie peinard. Pas de cardio, pas de musique, on trottine gentiment en forêt, tout seul, il fait bon, c’est super agréable. 6.32km en 35:38 (5:38min/km), ce qui, vu le terrain, est nettement mieux que le footing qu’on envisageait. Bref, peu importe le sommeil, sur ce genre de petite sortie, les jambes seront toujours là.

Le Dimanche, on commence à s’agiter un peu en vue des courses à dénivelé. Donc on retourne à Vincennes, enfin au pied de la butte de Vincennes. Après presque 2km d’échauffement vraiment peinard, on prend la côte des barrières à allure correcte (le vélo que j’ai doublé a dû faire la gueule, surtout que j’ai bien fait attention de contrôler ma respiration pour dire « t’as vu, j’ai de la marge ! »), en contrôlant le cardio. Et on enchaîne les montées/descentes à allure soutenue. La montée fait 550m, pour un dénivelé d’environ 5%, rien de vertigineux, mais c’est pas loin, c’est régulier, c’est ombragé, et c’est pas ouvert aux voitures. Donc après les 3 montées de la semaine précédente (incluses dans une sortie longue), on passe à 6 montées, et en poussant le cardio. Ca donne :

2:35 | 2:31 | 2:29 | 2:35 | 2:38 | 2:27

Une régularité moyenne donc, mais l’exercice est assez nouveau, je tâtonne pas mal. Le cardio est à 170puls/moy sur ces montées, mais finit vers 180, donc impossible de tenir ce rythme sur plusieurs kms. C’est un exercice pour muscler le cardio cela dit, donc il faut un peu pousser la machine. Après un retour à allure variable (oui, on prend toujours plaisir à rattraper d’autres coureurs pour flamber), on cumule donc 10.7km en 57:15 (5:21min/km), c’est une bonne sortie mais pas éreintante. Donc la semaine prochaine, on doit pouvoir viser 7 à 8 montées, en essayant de viser 2:30 de moyenne.

Par contre le truc qui fait un peu peur (excusez moi amis traileurs, je n’ai pas encore l’habitude), c’est de se dire que la côtelette en question est à 5%, alors que la montée de Berzet pourrait être plus proche des 10. Et là, on ne peut plus penser qu’à une chose : souffrance !

Mais quelque part… On aime ça. Oh oui. Fais moi mal.

7 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Rétrolien : Petite semaine | Pasaprespas

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.