2020

Oui c’est sympa de monter des marches et d’aller courir un peu en forêt. Mais les VRAIS objectifs à plus long terme, c’est quoi ? Allez, faut annoncer la couleur ! Et à plus long terme, il voit quoi le Captain CAP ?

Oui, ça commence à bien faire, la France en a marre, on annonce 1h38 au 20km et on tape 1h33, on se veut à moitié mourant la semaine avant le semi, et on fait 1h35, et on attaque une prépa marathon en disant « ça sera bien de finir, si possible en 3h40, et sait-on jamais, en rêvant un peu… » et paf, 3h27.

Maintenant faudrait que le Captain CAP arrête de se la jouer politicien en promettant et en ne tenant rien.

Distances préparatoires

Déjà, 42:47 sur 10km, c’est un peu bâtard comme temps. C’est pas beau. C’est couru sans préparation, fatigué, c’est pas un temps de référence ça. Donc 40 minutes, ça sonne bien, c’est beau, c’est rond, c’est 15km/h. Quand ? Fin 2013? Peut-être pas, mais il faut se tester un peu, préparer ça, et voir. Viser 41 et quelques en 2013, c’est certain.

Ensuite le semi, le 20K, c’est des distances intermédiaires, autant le 10 ça permet de dire « j’ai telle base de vitesse », autant ces distances hybrides… C’est pas un objectif en tant que tel. Déjà « Semi marathon ». C’est une demi course ! Donc passons rapidement sur le « moins d’1h30 au semi », ça paraît être un objectif assez évident à moyen voir même court terme.

La vraie course

Non, ce qui nous intéresse, c’est la distance reine. Le marathon. Le vrai challenge. La course où il faut tout utiliser, ses cannes, son cerveau, son cœur, ses c……. (pardon mesdames, vous remplacerez par quelque chose de plus élégant).

La course qui vous prend tout. Vous avez déjà vu quelqu’un chialer sur un 10 vous ? Non. On s’en fout. Il faut du gros challenge pour se motiver. Donc sur 42.195, il veut aller où le Captain CAP ? On ne parle pas de gratter quelques minutes avec ces histoires de negative split et de vent sur le prochain, voyons plus loin.

3h15, c’est joli, mais ça reste un chiffre qui ressemble trop à 3h19, avec un « 1 » à la place du 2 actuel. Et aller gratter 7 minutes, oui c’est difficile, mais on parle à long terme là.

La vraie question est :

Peut-on un jour viser <3h ?

Voir un «2» d’abord. Là, ça a de la gueule. De la grosse gueule.

Avant le marathon de Sénart, la question ne se posait pas. Mais maintenant qu’il faut réfléchir un peu à la suite… 27 minutes, c’est gigantesque. Ces 27 minutes là n’auront rien à voir avec les 28 minutes gagnées entre le premier et le deuxième. Mais on ne parle pas d’objectifs pour 2014 là. On parle de 2020 potentiellement.

Que les «gros» coureurs me corrigent. 3h, c’est taper le 10km en 37:30 idéalement. Peut-être plus en ayant une grosse endurance. Moins de 40 pour sûr, 39 grand grand maximum avec une endurance énorme. Bref, c’est donc plus de 4 minutes à gagner sur la distance.

Mais on est passé de 49 à 42.75 sans plan spécifique de VMA, avec une meilleure perf sur un 10 couru pour le fun. Il reste à gratter donc. Mais qui peut dire aujourd’hui si votre coureur favori est proche de ses limites? Si mentalement on a peut-être ce qu’il faut, la machine trouvera potentiellement ses limites. Peut-être qu’un jour, au détour d’un chemin, elle lui dira « bon écoute mec, c’est pas possible, toi peut-être que tu veux, mais nous là on peut plus, on te suit depuis un moment, mais là ça passe plus. On part à la retraite. Mets toi à la pétanque. Tchao ». Et le Captain CAP de rester seul sur un chemin. Mais en ayant au moins essayer.

Car se poser la question du 3h est légitime. Utopique, potentiellement. Que les coureurs plus expérimentés me disent. Rigolent peut-être, je ne sais pas. Mais il faut au moins se poser la question. Pour savoir ce qu’on a. Tout au fond. En faisant tous les fonds de tiroirs si nécessaire. Et pour avoir des rêves, tout simplement. Sinon on fait quoi? La lassitude viendra un jour.

Donc.

3h

Je courrai un jour un marathon en moins de 3h.

15 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Moins de 3h au marathon … LA ça claque VRAIMENT pour de vrai.
    J’avais entendu à la radio que courir à 17/18km/h n’était possible que si tu avais un minimum de prédispositions physiques … En dessous, c’est peut-être possible avec beaucoup de travail ? Après, ça dépend aussi de ton âge j’imagine …
    Enfin, je laisse la parole aux runners expérimentés, je ne suis que bavardages et suppositions hasardeuses !

    • Le marathon en 3h, c’est 14km/h. Donc 15 sur semi. Donc 16 sur 10km, grosso modo. Donc c’est loin des 17/18. Je pense que c’est à la portée de « presque » tout le monde, moyennant la grosse motivation et d’y mettre les moyens (donc hygiène de vie, entraînement structuré, etc…). Je ne pense pas avoir aucune prédisposition physique, sinon ça se saurait. Mais je pense quand même que c’est jouable. Maintenant, j’attends les cadors. DaJo, tu crois que c’est jouable à terme ? Je suis pas trop vieux ? 🙂

  2. On dit souvent que la grosse barrière à franchir est 3h15.. Je pense qu’il faut accepter d’y aller progressivement, de faire des essais qui seront couronnés de plus ou moins de succès. Et surtout comme tu le dis, il faut se donner les moyens d’y arriver et garder la motivation jusque là !
    Ce n’est pas parce que tu vas courir ton 10km en 37min que le marathon tu passeras les 3h sur marathon. Ces 2 courses sont , pour moi, totalement différentes : vitesse « pure » vs (vitesse+endurance+mentale). Le rapport entre un 10 et un marathon est un « indicateur » loin d’être une science exacte.
    Si tu places ton objectif en 2020 : tu peux te fixer comme objectif d’abord de gagner de la vitesse (avec des 10km comme objectif puis des semi). D’ici 2020, tu peux imaginer courir 1 ou 2 marathons « intermédiaires » pour voir la progression ( pour passer les 3h15) .
    C’est comme ça que j’organiserai le plan pour arriver à cette objectif à ta place : mettre des objectifs intermédiaires pour voir la progression et ce qui semble réalisable (personnellement bien que j’aimerai aussi franchir ce chrono ça serait assez dur pou moi étant très indiscipliné et irréguliers à l’entrainement)
    Je ne suis pas surement pas assez expérimenté sur la distance pour te conseiller précisément

    • Oui je suis d’accord avec toi dans l’ensemble. Le temps sur 10 n’est pas obligatoire en soi, mais en courant en 42:47, c’est juste pas possible, il faut une base de vitesse suffisante.

      Dans l’idée, je voyais bien environ 1 marathon par an, max, peut-être moins (2 tous les 3 ans). Y aller par 5 à 7 minutes, doucement. Le reste du temps, bosser la vitesse, améliorer sur 10 et semi, varier en faisant un peu de trail.

      Avoir l’objectif à long terme, ça permet aussi d’accepter de se planter un peu, de tester plus aussi.

      • Je pense que ta vitesse de « base » doit être un peu plus élevé que ton 42:47 sur 10km. Un petit test de VMA pour commencer te donnera un bon repère.
        J’ai un record sur 10 à 38:20 (et sur marathon à 3:23:40) . Il y a cette 3 ans d’écart entre les 2 records et des entrainements différents. Le meilleur moyen que j’ai trouvé pour la vitesse est d’enchainer les courses sur 10km ( avec un peu d’entrainement VMA) : en 2007/2008 je faisais 2 entrainements/semaine : 1 VMA 1 endurance + 1 course que je faisais aux sensations (bon généralement à fond mais sans objectif de temps) et je pense que le fait de faire souvent des courses (sur un rythme généralement plus poussé qu’en entrainement) est bon pour la vitesse. Mon entrainement pour le marathon fut totalement différent, je n’avais plus la possibilité de faire des courses souvent, j’ai beaucoup perdu en vitesse suite à ça et n’étant pas très réguliers sur les entrainement, je n’avais que 270km en 3 mois dans les jambes.

        Tout ça pour dire qu’aujourd’hui avant de refaire un marathon, je ferai surement quelques courses de 10km sur route pour regagner en vitesse (les entrainement VMA seuls se sont pas la meilleure solution pour moi) et je garderai la partie endurance pour mes entrainements: c’est sur « le champs de course » qu’on progresse le plus.

        Ta vision semble donc bonne pour arriver au bout de cet objectif.
        Fais attention avec le trail : on devient très vite un diesel, si on se motive pas à faire de la VMA par ailleurs.

        Le choix du « bon » marathon permettra aussi de gagner quelques précieuses secondes.

        Bon courage pour les années à venir

      • Merci pour tes précisions.

        Pour le 10, je débute dans les « vraies » prépas, jusqu’ici je progressais un peu naturellement. A l’automne je pense que je vais me focaliser là dessus.

        Pour le trail, je ne me vois pas faire de grosses distances. Mais plutôt court (10 à 25km), un peu pentus, histoire de bosser la puissance, et de faire un truc ludique. Les quelques trails que j’ai faits étaient court (8 à 15km), et franchement je prenais bien mon pied, je pouvais pousser.

  3. 3 heures ca claque! mais il faut laisser le temps au temps car le marathon c’est une course vraiment a part! On dit souvet que lorsque l’on se met serieusement a la course a pied il faut au moins 3 ans pour arriver a un niveau correct, pendant ces 3 ans on progresse beaucoup alors a toi de voir ou tu en es.
    Pour les 3 heures j’en reve aussi comme tout le monde. Plusieurs amis le font ils valent 1h21 au semi si ca t’aide!

  4. Pour la prépa 10km, voici ce que j’ai écrit dans un forum il y a qq mois :

    « Je ne suis vraiment pas un spécialiste de la distance et, jusqu’à présent, elle était synonyme de torture pour moi (comme bcp de ceux qui fréquentent le forum d’OT, je suis plutôt du genre « gros diesel »). Aussi, je ne veux pas donner de conseil (je ne suis pas qualifié pour et mon post fera peut être hurler les entraîneurs diplômés du forum). Je vais juste vous faire partager mon expérience récente sur les 10km.

    Sur les 12 weekends allant du 1/9/2012 au 18/11/2012, j’ai couru 10 courses de 10km (4 weekends consécutifs puis 6 weekends consécutifs). Le reste de la semaine, je courais 2 fois : VMA courte le mardi + VMA courte ou 1000m allure 10k le jeudi.

    Je ne fais jamais de test VMA (çà me porte trop peine) mais je sais quand même que je ne dispose pas d’une grosse cylindrée (je cours les 200m en 40~42’’ ; les 400m en 1’22~1’25’’). Je m’entraîne seul alors je ne fais jamais des 2000m allure 10k sur la piste car je trouve çà trop dur mentalement. Ce qui me préparait à la compet, c’est la compet elle-même et le boost formidable qu’elle peut apporter.

    Bilan : selon la forme et la motivation du jour et selon le type de foulée adopté (je cours tout le temps en Pose sauf sur certaines compets où je me suis autorisé des foulées plus amples en heel-striking), mes chronos ont varié entre 39’11’’ et 36’21’’ (je compte pas un 35’48’’ car le parcours descendant n’était pas homologué _ vous trouverez plus de détails sur ces courses sur mon blog).

    Bref, sincèrement, je crois qu’aucun entraînement ne peut remplacer la compet. Et je crois que le 10km a pu me permettre de me préparer comme çà car c’est une compet dont on récupère vite et pour laquelle il n’est pas nécessaire de courir bcp en semaine. Je le redis : ce n’est peut être pas un exemple à suivre, cette prépa n’était peut être pas optimale et je n’ai peut être pas exploité au maximum mon modeste potentiel. Je dis juste que je me suis bien amusé pendant près de 3 mois, que j’ai eu l’impression de progresser et que j’ai fini par prendre bcp de plaisir sur ces épreuves (c’est le plus important !). Du coup, j’envisage de recommencer au premier trimestre 2013. »

    Le sujet du forum est « Moins de 40′ au 10km ». Pour l’instant, il doit y avoir une quinzaine de pages de contribution. Le lien est: http://www.onlinetri.com/phpBB2/viewtopic.php?f=3&t=46923

    Pour en revenir au sujet et à ton objectif de sub3, je crois qu’avec un seul marathon par an, faut pas se louper et faut croiser les doigts pour que les conditions soient bonnes le jour J. Si la météo n’est pas bonne ou si tu tombes malade dans les jours précédents, faudra que t’attendes longtemps avant de retenter ta chance… Et pendant ce temps-là, TOI aussi, tu vieillis :-p
    Dans une année, tu peux peut être caser 2 cycles complets de VMA(1 mois) / prépa 10km (2 mois) / prépa 42km (2 mois) / coupure (1 mois)

    • C’est pas commun comme préparation au 10, c’est sûr ! 🙂 Impressionnant ! Je ne sais pas encore exactement tout ce que je vais faire, on verra bien 😉

      Pour mon planning, c’est à voir ! Et en cas de pépin sur une préparation, rien ne n’empêche d’en recaler un après (style à l’automne si je cours plutôt un marathon au printemps). C’est 2 mois et demi de prépa un marathon pour moi, j’ai du mal à en mettre 2 par an, ça fait 5 mois quand même. Et quand je m’y mets, je suis vraiment à fond dedans, donc c’est un équilibre à trouver. On va voir comment ça progresse déjà 😉

  5. J’espère que tu y arriveras un jour à ces 3h ! Avec de l’entrainement, de la motivation et une bonne préparation, je pense que le corps est capable de beaucoup de choses..A toi de voir, tu as l’air de t’en sentir capable donc tant mieux, reste dans cette optique. 3h ça tue comme temps en tout cas !

    • Je ne sais pas du tout si c’est jouable, mais au moins ça donne un gros objectif et ça permet de voir à long terme. J’en ai besoin je pense, et je me serais au moins bien pousser au c.. 😉

  6. Rétrolien : Bon mais sinon, tu t’entraînes ? | Pasaprespas

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.