Et maintenant ?

Après bientôt trois mois de reprise (comme tous les six mois vous allez me dire…) et après voir ébloui le monde entier l’Europe la France Paris son quartier son étage  ses (3) fans par sa performance ahurissante aux 20Km de Paris,  quel bilan le Captain CAP fait-il de son troisième trimestre ? Comment va-t-il enchaîner pour vous faire encore rêver ? Pour le savoir (et pour afficher quelques publicités qui lui arrondiront les fins de mois) (non je déconne), cliquez sur ce magnifique lien :

Quels étaient les objectifs du super héros officiel de la course à pied ?

Vaincre son plus tenace adversaire

Mis à mal par l’abominable professeur Tendinitus depuis bientôt 18 mois, Le Captain CAP lui a enfin distribué la dégelée qu’il méritait. Et même s’il pense encore le sentir tout proche en montant un escalier ou en faisant certains mouvements, c’est plus une habitude qu’autre chose, tellement il s’était habitué à son meilleur ennemi. Mais il ne le regrette pas, quel plaisir de pouvoir enfin courir sans se soucier de sa présence envahissante.

Bilan:

  • se débarasser du Professeur Tendinitus : CHECK

Etre présentable devant les demoiselles

Oui, être un super héros avec un peu de bide, ça le fait moyen. Vous avez vu Thor, le Capitaine Amérique, Batman ou encore Daredevil (non je déconne, cette merde avec Ben Affleck, pitié, évitez !) ? Ils ont des pecs, des abdos, ça emballe sévère. Donc le Captain CAP a décidé que le bon fromage Auvergnat, les gros desserts et les excellents kebabs de son petit resto local, ça suffisait. Il s’est mis au régime, a arrêté de s’enfiler des bières à la queuleuleu, et s’est fait un vrai corps de super héros. Bon, il reste un peu de boulot pour concurrencer Ironman (c’est juste qu’il est friqué lui, sans sa bagnole de sport, il emballerait plus autant), mais il y a une amélioration évidente, et qui se ressent quand votre héros favori sort fouler le bitume.

Bilan :

  • virer la bouée et les poignets d’amour: CHECK

Remplir sa mission comme l’Agence Tout Risque

Après l’échec cuisant du Paris Versailles (où le Captain CAP pensait battre l’affreux monstre Cotedesgardes d’une seule main…), cela faisait presque 18 mois que Captain n’avait pas ébloui le monde de sa classe naturelle lors d’une course internationale. Ce ne sont pas les deux 10km faits à court de forme pour le premier, et à moitié terrassé par une nouvelle blessure pour le second qui avaient remonté le moral du Captain. En gérant enfin parfaitement son affaire de A à Z et surtout en utilisant tous ses super pouvoirs et son super matériel pour donner son maximum, il a enfin conjuré le mauvais sort pour se sentir à nouveau comme un coureur.

Bilan :

  • Envoyer du pâté pendant 20 km : CHECK

Changer de style pour être plus efficace

En début d’année avait débuté un changement total de style de votre héros, qui se remettait enfin en question. Pour une icône telle que le Captain CAP, avoir un style de vieil hippopotame s’affalant sur lui même à chaque foulée, ça craint. Non, un super héros doit être aérien, racé, fluide, à l’aise. Il doit glisser sur le bitume tel le surfeur sur sa vague, et non telle la limace asthmatique. Bien sûr, la transition a été nettement plus compliquée que prévue, mais le résultat semble encourageant. Et ce changement de technique n’est sûrement pas étranger à la bonne trempe mis au Professeur Tendinitus.

Bilan :

  • Passer en foulée arrière : CHECK

Et maintenant alors ?

Oui, maintenant que cette belle liste d’objectifs est atteinte, comment le Captain CAP va-t-il réussir à se motiver ? Frappé de plein fouet par le fameux PRB, votre super héros a tout de suite réagi. Le PBR ? Quel est donc ce nouvel adversaire vous demandez-vous. Il s’agit du « Post Race Blues », le blues d’après course. Le Captain CAP est un super héros international, il utilise donc des acronymes anglais. Ça fait quand même plus classe. Refermons la parenthèse. Quand le PRB vous frappe (et il cogne fort cet animal), vous vous demandez bien quel sens votre petite vie peut bien avoir maintenant que vous avez couru 20 bornes sous la pluie pour gagner un tshirt technique de plus que vous ne mettrez jamais, une barre de céréales, une pomme et une médaille qui ne veut rien dire (hé oui, c’est l’Ecole des Fans la course à pied).

Il faut tout de suite viser plus loin. Le Captain a donc analysé la situation. 15 mois depuis le dernier fractionné court (séries de 400 mètres) ?  Avant de planifier un retour sur Marathon, quoi de mieux qu’un petit plan VMA ? Il faut dire qu’avec un record sur 47:58 sur 10km, votre héros a un peu honte. Surtout quand il le bat de presque 3 minutes lors du 20Km de Paris, qu’il a couru avec un simple plan d’entraînement en endurance. Il faut bien l’avouer, le Captain se traîne. 13km/h sur 20 km ? Quelle lenteur pour un super héros. Donc il est temps de faire mouliner les gambettes et de faire fumer le bitume.

C’est donc motivé à nouveau comme jamais qu’après une semaine de récup (7.10km en 40:26 à 149puls/min, puis 12.93km en 1:07:51), votre super héros est allé impressionner;les nombreux fans amassés dans le stade de Poissonnières à Paris pour un demi Cooper de haute volée. Ce test permet d’évaluer seul sa VMA, de manière plus ou moins fiable (lui préférer plutôt un Vameval, mais très difficile à faire seul).

Le demi Cooper a le mérite d’être simple à réaliser : il « suffit » de courir 6 minutes à son maximum, à vitesse si possible constante. On mesure alors la distance parcourue, on multiplie par 10 et on a sa VMA : si on parcourt 1800 mètres, cela fait 18 000 mètres, donc 18km/h. Précédemment mesuré à 15km/h, celle-ci vient d’être portée à 16km/h. Il est toujours difficile de maintenir une allure parfaitement constante, et faire le test en fin d’après midi après une journée au bureau (oui oui, le Captain reste incognito pendant la journée) et un trajet un peu long en transport en commun n’est sûrement pas l’idéal.

Mais avec une VMA mieux estimée, on peut enfin planifier des séances de VMA plus adaptée et estimer ses objectifs futurs : un 10 km en moins de 43 minutes avant la fin de l’année, et un marathon sous les 3h40.

Reste la nouvelle inconnue de l’équation : pas encore arrivée, mais jamais aussi proche, elle devrait peser dans les 4kg et mesurer une cinquantaine de centimètres. Mais le futur acolyte du Captain CAP (dans une quinzaine d’années…) ne saurait venir à bout de la motivation sans faille de son papa, aussi fatigué sera-t-il 😉

6 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. La nouvelle arrivée remettra peut-etre à plus tard certains de tes objectifs , mais je peux t’assurer que rien n’est inconciliable dans ce domaine ! Il suffit d’etre ORGANISE . Tu me tiens au courant pour la suite stp ?

    • Surtout qu’en tant qu’indépendant, je suis très souple. Je m’adapterai, et je te mettrai des questions. Pour le moment, je sors avec un téléphone, en attendant… 🙂

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.