Suis-je dopé ?

Oui, il faut savoir se poser les bonnes questions. Quand on se rappelle notre ami Richard Virenque, dopé à l’insu de son plein gré, Alberto Contador, qui aurait mangé de la viande un peu trafiqué, ainsi que tous les autres sportifs ayant pris le mauvais médicament, on se dit : « mais pourquoi pas moi ? »

Tout débute avec la sortie longue du week end, on y va en traînant un peu les pieds, on se sent un peu fatigué, ça sera peut-être dur, avec plus de 400km à faire en voiture le soir… Mais on trouve l’astuce habituelle pour aider, le pote qui vient faire une partie de la sortie. On partait pour 1h30 / 15km, et c’est finalement 17.5km en 1:39:11. Mais c’est surtout le cardio qui étonne : 152puls/min ! C’est vraiment bas. Certes, 5:40min/km, ça n’a rien de fabuleux, mais en cherchant dans son petit historique de coureur, impossible de trouver un équivalent. Alors certes, on a perdu du poids, on a une nouvelle foulée toute neuve qui est un modèle d’optimisation, un bon entraînement… Disons que c’est l’air de l’Auvergne qui fait du bien.

Mais trois jours plus tard, c’est un peu plus suspicieux. On part faire une sortie de type « seuil », un petit 10km en poussant bien histoire de faire une dernière sortie de « vitesse » avant le 20K de Paris. Alors bien sûr, la piste, c’est idéal, c’est plat, on est très peu gêné (quelques écarts pour éviter les ados du club local), mais quand même. 45:36 ? 2 minutes 20sec de mieux que son meilleur temps officiel en course ? A 170puls/min (soit 85%) ? Sans se mettre minable donc ? Y avait quoi dans la piémontaise du midi ? On en vient même à recompter les tours sur le tracé GPS pour vérifier qu’il n’en manque pas un peu. Même pas.

Heureusement, la sortie longue du week end suivant est un peu plus « normale » : 15.14km en 1:20. A 161 puls/min. Pas évident de trouver mieux (dans le sens : « cardio plus bas à rythme équivalent »), mais disons que les sensations étaient un peu plus « fastidieuses ». La ceinture cardio ayant été changée pour ces trois sorties, serait-ce la coupable ? Mais elle ne va pas fausser le temps du 10km quoi qu’il arrive, et les sensations concordent avec les chiffres. La dernière sortie pré-20K s’est faite sans cardio (la peau est un peu irritée avec cette nouvelle ceinture, peut-être pas assez serrée), donc 8km en 47:45, sous la pluie, ça ne dit pas grand chose, si ce n’est que ce n’était évidemment pas difficile du tout.

Donc faut-il s’inquiéter ? Suis-je le prochain sur la liste des parias du dopage ? Vais-je faire la couverture de l’Equipe ? J’attends toujours mon premier contrôle pour avoir mon quart d’heure de gloire… « Le coureur le plus lent jamais contrôlé positif ». Ça le fait comme titre non ? Vivement Dimanche tiens !

11 commentaires » Ecrire un commentaire

    • Oui j’espère ! Ca s’annonce enfin très bien, ça faisait longtemps. Mais il risque de pleuvoir, vous avez quels conseils pour l’attente (je prévois une heure statique…). Je vais prendre au moins une cape de pluie. Peut-être un vieux sweat shirt à jeter après le départ ? D’autres astuces ?

      • Ça sent bon la forme de ta vie cette histoire.
        Entretient la bien jusqu’à dimanche !
        Pour la pluie, la sac poubelle est ton ami. C’est pas parce qu’il pleut qu’il fait froid… Et si t’as froid sur un 20k c’est que tu te traines… 😀

        Go !!!

        • C’est plutôt pour AVANT la course. Ca part en vagues cette année, et j’aimerais éviter de remonter du monde tout le temps. Donc il faudra sûrement poireauter une heure sur le pont pour être dans le second sas. D’où ma question 🙂 Un sac poubelle s’il fait 10°C, je vais avoir froid je pense (je pars en tshirt et corsaire probablement).
          Merci pour les encouragements, là je suis au régime sec pour être à mon poids mini, et je coupe jusqu’à Dimanche, vivement que ça arrive, je suis à bloc de motivation 😉

  1. tu coupes déjà ?
    même pas un court footing ce soir avec 5 ou 10′ de rappel de l’allure cible ?

    si t’es échauffé le sac poubelle devrait suffire à conserver la chaleur non ?

    tee-shirt manches courtes + manchons à baisser une fois réchauffé.
    sinon il faut sacrifier un pull…

    • Oui, je coupe, mais là c’est purement psychologique chez moi : ça me fait monter l’envie d’y aller. Je sais que pour un 20, c’est pas utile, mais c’est plus une mise en condition. J’ai fait pas mal d’entraînements avec des passages à l’allure en question (y compris un 3x3km), donc je pense savoir ce que j’ai à faire.

      J’ai jamais eu l’occasion d’essayer le sac poubelle, je sais pas ce que ça peut garder comme chaleur, d’où ma question en fait. Mais comme tu dis, entre ça et la foule compacte, ça pourra suffire. Je vais attendre, pas sûr qu’il pleuve en plus. Merci pour ta réponse en tout cas !

  2. Je suis d’accord avec Julien, si tu as des manchettes, ça te tient chaud, et tu les baisses sur les poignets durant la course. Le sac poubelle ne tient pas vraiment chaud en lui même, mais il a quand même des avantages : protège du vent, de la pluie, et chauffe (si il est noir bien sur) si il y a un brin de soleil…
    Bonne course Captain CAP !

  3. Rétrolien : La vie à 180 pulsations minute « Pasaprespas

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.