Entraînements de la semaine

Sorties au feeling cette semaine, et pour une fois, c’est plus la tête qui réclame que le corps. La trêve va être difficile, moi je vous le dis !

Vendredi, la sortie habituelle post-semaine au bureau, 9,5km en 1h01, au petit trot dans le parc du château de Rambouillet. Bonnes conditions, ni trop chaud ni trop frais, pas grand monde en fin d’après midi, c’est très relaxant. Reste cette petite douleur au genou gauche qui traîne, autrement j’en oublierais presque que je cours. Pas de séance avant dans la semaine, je laisse un peu la machine se reposer après les excès du week end.

Dimanche, une sortie pour s’aérer la tête. Pas vraiment à la meilleure heure (13h en plein soleil), mais pas trop de le choix : la veille passée à crapahuter dans le zoo de Beauval (superbe zoo, vivement conseillé), puis le matin levé tôt pour aller à l’aéroport puis dans le XIIIème pour les courses. Et entre les matchs de Roland Garros dans l’après midi, puis un départ en train à 20h pour un enterrement le lendemain… Il ne restait plus grand chose. Mais entre la fatigue, les contraintes du moment (heureuses comme le mariage, plus triste comme l’enterrement), un bon shoot d’endorphine me semblait nécessaire, malgré les genoux un peu sollicités par la sortie de la veille. Ils ont besoin de vacances, mais quand on sort d’une préparation du marathon très efficace, et qu’il faut garder la ligne pour l’autre journée marathon de fin Juin, j’avoue avoir un peu de mal à décrocher. Après 1:04 et 12km au soleil, la sortie « qui fait du bien à la tête » est toujours la bienvenue. Aucun objectif sur cette sortie, je n’ai même pas regardé ma copine Garmin (qui doit commencer à se demander si je l’aime encore la pauvre…), l’idée était juste de monter au bois de Vincennes, et de voir sur place. Puis entre la poursuite derrière un autre coureur (les gènes de mâle sont toujours là…), les effets de la chaleur, la vitesse varie pas mal, mais la moyenne est très satisfaisante, sans pousser le cardio à bout (170 de moyenne avec cette température, c’est tout à fait honorable dans mon cas). Reste hélas les genoux qui réclament des vacances, avec une nouvelle douleur au genou gauche. Hé oui, Pasaprespas vous emmène à la découverte de la course à pied, ses entraînements, ses méthodes, ses chaussures, et maintenant, ses blessures… Ca ressemble à une petite tendinite sur le côté intérieur du genou, ça gâche un peu le plaisir d’une bonne transpiration, mais attendons de voir après quelques jours de repos. De toute façon, c’est bientôt la trêve non ?

3 commentaires » Ecrire un commentaire

    • Je vais surtout contrôler ce que je mange pour maintenir mon poids et garder les genoux au repos si j’y arrive. Dommage, j’ aurais pu allumer mon record du 10 km je suis sûr…

  1. La trêve est une garce mais il faut vivre avec. Je suis en trêve et je hais la trêve même si je sais pourquoi elle est là. Je fais du vélo mais ce n’est pas pareil. Je suis une coureuse et mes sorties me manquent.
    Bonne trêve! 😉

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.