Entraînements de la semaine

On enchaîne avec cette semaine, trois entraînements de super haut niveau :

Le Mercredi, un premier entraînement « cadré » au seuil, qui a eu les honneurs d’un article entier, presque 10km avec trois séries de 6 minutes à pousser franchement. Bon, histoire de rester un brin artisanal, il a bien fallu innover en mixant le seuil avec un test de VMA. Et cerise sur la gâteau, on oublie les étirements à la fin histoire de se rappeler dès le lendemain qu’on est pas un surhomme.

Le Vendredi, une petite sortie peinard avec une collègue, 8km en 52min en sifflotant, beau temps, cadre sympathique, c’est toujours un plaisir de finir la semaine comme ça. Seul petit désagrément, plusieurs petites pointes de douleur dans le genou gauche, brèves mais bien là. Des mouvements bien spécifiques de la jambe « à vide » sont douloureux, donc un bilan mi-figue mi-raisin. Au niveau rythme, c’est tout à fait correct, mais les genoux sont une petite source d’inquiétude.

Le Lundi (repos pour les genoux le Dimanche, ne jouons pas à Superman), on débarque à la montagne, histoire de s’entraîner comme les sportifs de haut niveau. Donc on rentre immédiatement dans le vif du sujet avec un bon entraînement de bourrin à ne pas reproduire :

-on part bien vite histoire de se tester les genoux immédiatement, les échauffements, c’est pour les fillettes, c’est bien connu.
-on se met donc dans le orange foncé, on transpire, on souffle comme un buffle, on peine à maintenir le rythme
-on baisse la cadence, le cardio reste désespérément haut, on finit ses deux petits tours le long de la rivière en grimaçant, 8km84 en 47:30.

Bien joué Callaghan !

Alors pourquoi ça coince si facilement ? Profitons des avantages d’internet, et soyons à la mode : laissons le public décider ! A toi de voter cher public :

2 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Personnellement je m’étire le strict minimum (et surtout pas avant la séance) et je m’en porte pas plus mal. un peu par fainéantise, et aussi pour ne pas me faire mal (sic)
    Voilà du commentaire utile 🙂 !

  2. Avec ma petite douleur au tendon rotulien, je pense qu’il vaut mieux que je fasse mes étirements à chaque fois, en insistant bien sur les quadri et les ischio. Je n’en fais pas 10 minutes non plus, mais de là à les oublier, je ne me rends pas service je pense 🙂

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.