Entraînements de la semaine passée

Revenons à des considérations plus terre à terre, ce n’est pas le marathon de Paris ou un 10km à Hong Kong toutes les semaines.

Donc semaine de reprise avec une coupure de 8 jours suite au MDP 2011 comme on dit dans le cercle des initiés. Au menu :

– un petit 8km de 45km Mardi en forêt, sans cardio, à la cool, 5:37 au km, allure marathon on va dire. Départ trop rapide comme toujours (l’euphorie de la reprise ?), ensuite rythme de croisière, il fait beau, il fait chaud, tout va bien. Petit retour de la douleur au tendon rotulien droit le soir même évidemment, ça ne va pas partir en 8 jours, ça serait trop facile.

-un petit trail avec une collègue le Vendredi, temps à nouveau beau et chaud, 17ème reprise de course à pied pour la collègue qui tire un peu la langue derrière moi alors que je fais le bogoss enfin marathonien. On arrive bien sûr à se perdre, retour après 1h07 au lieu des cinquante minutes prévues, 9.2km au rythme impressionnant de 7:20 au km. Mais ça fait du bien de sortir du bitume pour faire du chemin vallonné et faire travailler ses chevilles.

-une petite sortie d’entretien Dimanche soir, avec le cardio, objectif: essayer de rester à 70% de FCM, ce que je n’ai pas su faire facilement pendant ma préparation marathon. (bon, il faut bien l’avouer, je trouvais que ça n’allait pas assez vite pour être efficace, j’avais donc ciblé 70% de ma fréquence cardiaque avec prise en compte de la fréquence de réserve… ). Objectif tenu cette fois, 143 ppm pour 10.4km en 1:03. Le léger mal de tête a bien aidé à ne pas forcer du tout.

Semaine de reprise tranquille donc, les jambes vont bien (mise à part la légère tension du genou droit, mais après 4 mois à courir avec, elle fait presque partie de la famille !), la semaine prochaine on va se faire plaisir en poussant un peu plus histoire de faire se pâmer la demoiselle devant mon allure de pure sang (mode d’emploi du fractionné pour homme: on reste dans le orange 90% du temps, puis quand on croise une personne de la gente féminine, on relève la tête, on bombe le torse, on accélère pour se mettre dans le rouge mais sans respirer comme un buffle, puis on reprend difficilement sa respiration une fois la demoiselle passée).

4 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. Toute une reprise d’entrainement après le MDP. La méthode du fractionné pour hommes, je ne la connaissais pas celle-là.

  2. C’est pas très efficace cela dit, faut que je me trouve un petit programme de VMA/seuil pour bosser un poil plus sérieusement sur ma magnifique vitesse de pointe de tortue asmathique … Je vois tout et n’importe quoi comme programme, et je sais pas choisir, tu connaîtrais un truc simple pour amateur un poil confirmé ?

  3. Elle n’aura pas duré très longtemps ta déprime post-marathon. Quand je repense à la mienne, qui a duré au moins 1 mois sans quasiment de km et encore un autre mois avec des sorties max de 5km.
    Enfin, tant mieux pour toi, c’est tout bon!

  4. Tout dépend comme se passe ce premier marathon et comment ton corps en ressort non ? A 5h23, le tien a été difficile j’imagine, tu peux espérer mieux vu tes temps. Donc je pense que ça doit plus marquer et physiquement et mentalement d’être à la pioche non ? Moi physiquement, le Jeudi suivant je n’avais plus de douleurs aux jambes du tout, et sans un coup de froid, j’aurais pu courir en fin de semaine. Dans ton cas c’était comment ?

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.